IMMOBILIER - Locaux Professionnels

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Parents, soyez rassurés, plus besoin d’aller chaque année chez votre médecin pour le certificat médical de votre enfant. Retour sur les nouveautés. La loi du 26 janvier 2016 a changé les conditions de délivrance des certificats médicaux. En effet, la principale mesure mise en place concerne la durée de validité de non contre-indication au sport. […]

De récentes études ont montré que la dangerosité de la cigarette électronique était largement inférieure à celui du tabac classique. Il y a un problème d’information crucial dans son ressenti dans la population.

Les femmes enceintes et allaitantes manquent globalement de fer, iode et vitamines A, C et B9, d'après un nouvel avis d'expertise de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Des besoins particuliers qui peuvent être comblés par une alimentation adaptée.

La preuve en une seule vidéo de 33 minutes.

Une jeune Américaine qui faisait croire qu’elle était médecin est poursuivie par la justice ougandaise pour exercice illégal de la médecine. Selon les avocats de plusieurs mères d’enfants décédés, elle aurait provoqué la mort de centaines d’enfants dans l’est du pays.Il arrivait que des patients l’appellent « docteur ». Peut-être parce que Renee Bach portait une blouse blanche et qu’elle avait souvent un stéthoscope au cou. Mais Renee Bach n’était ni médecin ni infirmière. Elle exerçait la médecine en toute illégalité, allègue une avocate ougandaise. Maître Beatrice Kayaga et deux co-plaignantes, deux mères dont les enfants sont morts en bas âge à sa prétendue « clinique », l’attaquent donc en justice, elle et son ONG américaine.Serving His Children (« Au service de ses enfants ») est pourtant enregistrée en bonne et due forme en Ouganda. Mais sur le papier, il est question d’évangélisme, pas d’enfants malades.Situé à Masese, sur les rives du lac Victoria, ce centre de santé pas comme les autres accueillait principalement des enfants dénutris. Des mères qui avaient entendu dire qu’on y nourrissait les enfants malades gratuitement ont commencé à s’y rendre à partir de 2009. Pour des soins d’une qualité plus que contestable, affirment les avocats des plaignants.Jusqu’en 2015, quand les autorités ont fermé cette « clinique ». Au moins cinq enfants y mouraient chaque semaine. C’est du moins ce qu’allègue la plainte, en se fondant sur les témoignages d’anciens employés.Le procès à la Haute Cour de l'Ouganda devrait reprendre en janvier.

CANICULE - En cette période de canicule, il est conseillé de boire entre 1,5 et 3 litres d’eau. Au-delà, certains docteurs alertent sur des possibles coma hydraulique, insomnie et forte transpiration. À l’inverse, si la quantité d’eau bue ne l’est pas en assez grosse quantité, il est possible d’avoir un coup de chaud.

L'enfant de 8 ans qui s'était noyée dans un plan d'eau des Hautes-Alpes dimanche dernier a succombé à ses blessures, à l'hôpital ce mardi. Une autopsie sera pratiquée jeudi à l'institut médico-légal de Grenoble

VIANDE - Ces produits ont été commercialisés du 21 avril 2019 au 26 juin 2019

La journée s'annonçait caniculaire à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) mercredi 26 juin au matin, quand Marie Bonnetot, infirmière libérale, commençait sa tournée. L'infirmière a les clés de la plupart de ses patients. Comme chaque matin, elle est chargée d'aider sa patiente Denise Roy à se lever. Après la prise de médicaments, les premiers soins. Inlassablement, Marie Bonnetot répète les consignes à sa patiente. Éviter le drame de 2003 Au pas de course, l'infirmière continue sa tournée. Avec ces températures caniculaires, pas question de faire attendre ses patients. Un homme de 70 ans fait partie des patients qui l'inquiètent le plus. La chaleur pourrait aggraver sa pathologie, elle lui fait une prise de sang pour contrôler son état. Clermont-Ferrand était l'une des villes les plus chaudes de France mercredi 26 juin, le mercure affichait 43°C. Le traumatisme de la canicule d'il y a 16 ans reste prégnant. "2003 a été une grosse gifle pour nous et on ne veut absolument pas réitérer cet épisode-là", explique l'infirmière.

L'Agence nationale de sécurité du médicament confirme la "sécurité d'emploi" des vaccins: "Aucun nouveau signal de sécurité n'a été mis en évidence".

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.