Gastro - entérologue : recrutement et emploi

Les gastro-entérologues sont des médecins spécialistes de l'appareil digestif.

Ils ont une connaissance des pathologies liées à l'œsophage, l'estomac, l'intestin grêle, le colon, l'anus, le foie, les voies biliaires et le pancréas..

Le gastro- entérologue peut choisir de se spécialiser davantage en mettant l'accent soit sur l'hépatologie (il devient alors hépatologue) ou la proctologie (il devient proctologue).

Au titre de son activité d'hépatologue, le gastro- entérologue va connaître principalement des cas de pathologies du foie, tandis que l'activité de proctologue concerne toutes les pathologies de l'anus et du rectum.

Démographie des spécialistes de la gastro-entérologie

Les gastro- entérologues n'ont semblent ils pas connu la même désertion que certaines autres spécialités. Au début des années 2000, il n'était pas fait était d'une carence de gastro- entérologues. Cependant, les prévisions indiquaient un risque de baisse de gastro- entérologues à partir de 2011. Très récemment, la Drees faisait un état des lieux général de la démographie médicale en France. En 2006, près de 3300 gastro- entérologues étaient recensés et une diminution de plus de 12% des gastro- entérologues était attendue pour 2030. La baisse dans cette spécialité demeure néanmoins une des plus basses par spécialité. C'est dire que la gastro- entérologie continue à susciter les vocations.

Devenir gastro - entérologue

La spécialité de gastro- entérologie s'obtient après avoir passé les deux premiers cycles d'études qui durent 6 ans en l'absence d'échec les premières années (2 ans pour le DCEM et 4 ans pour le deuxième cycle). Le DES de gastro- entérologie hépatologie peut être obtenu dans différentes universités. Le programme cumule enseignement théorique et pratique. Les gastro-entérologues peuvent exercer en structure libérale ou choisir d'être praticien hospitalier. Leur rémunération semble être assez confortable, ce qui, au regard du nombre d'années d'études engagées et de leur responsabilité médicale, semble être un élément indispensable au maintien du nombre de gastro-entérologues.

VOIR LES OFFRES

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Avec 6.000 calories en une journée, le jour de Noël contribue beaucoup à une prise de poids régulière, entraînant l'augmentation de la prévalence de l'obésité sur le long terme. Des chercheurs ont réussi à éviter cette prise de poids en donnant 10 conseils et des recommandations.

Un comité d’experts nommé par le gouvernement a jugé « pertinent » l’autorisation d’utiliser du cannabis thérapeutique dans certains cas. Il pourrait ainsi permettre de soulager des patients pour des douleurs réfractaires aux thérapies actuelles.

Le froid et l’air sec peuvent provoquer une exacerbation des symptômes en cas d’asthme et de rhinite allergique.

C’est une discussion libre, à bâtons rompus. Dans la salle du centre social des Merisiers, à Trappes, une vingtaine d’habitants a pris place face au Dr Jacques Segal, médecin bénévole du Secours...

Si l’Agence du médicament valide cette option thérapeutique, il restera à déterminer le mode d’administration de la plante.

Les employés de Renault-Flins ont fait des heureux. Ce jeudi, plus de 500 jouets collectés au sein des différents ateliers de l’usine vont être offerts aux enfants du service pédiatrie du centre...

Il est interdit en France, mais ses propriétés apaisantes pourraient à l'avenir être utilisées pour soigner des patients. Le cannabis thérapeutique serait sur le point d'être utilisé par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Ses experts auraient voté pour l'usage de l'herbe sur ordonnance. Jean-Baptiste Bournaveau utilise un dérivé du cannabis. Ces quelques gouttes quotidiennes l'aident à faire face aux souffrances de sa maladie des cartilages. Un remède contre l'épilepsie sévère ou la sclérose en plaques Le cannabis sous forme orale, en gélules, gouttes, tisanes ou en vapotage auraient la préférence des experts. Pas question de mettre à disposition des joints à fumer, trop toxiques pour les poumons. Pour l'addictologue Bertrand Leibovici, les patients souffrant d'épilepsie sévère, de sclérose en plaques ou en soins palliatifs pourraient bénéficier de ce cannabis médical. Deux médicaments existent : des produits coûteux autour de 400 €. Dans le monde, 67 États ont légalisé le cannabis thérapeutique. Le premier à le faire était le Canada, il y a dix-sept ans. Il vient tout juste d'autoriser le cannabis à des fins récréatives.

MARIJUANA - Un comité d'experts français nommé par le gouvernement a donné un avis positif pour l'usage du cannabis thérapeutique en France...

INTERVIEW - Un film explore cette partie cachée du monde du travail…

Un ouvrier d'usine chinoise a survécu après avoir été planté par six pointes à cause d'un dysfonctionnement.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.