Diabétologue : recrutement et emploi

Qui est le diabétologue ?

Le diabétologue est le partenaire de lutte contre le diabète. Il accompagne le patient dans la compréhension de sa maladie et surtout dans la gestion de celle-ci.

Diplômé de médecine, le diabétologue a suivi une formation complémentaire de 4 ans pour devenir spécialiste.

Les diabétologues sont des endocrinologues qui ont choisi de se spécialiser tout particulièrement dans  le diabète. Les diabétologues ont donc des connaissances accrues concernant tout ce qui relève des problèmes hormonaux mais également  de la nutrition.

La diabétologie                                                

Le diabète de type 2 peut se révéler être un véritable danger pour la santé.

Le diabétologue établit toute une série d'examens utiles pour contrôler l'évolution de la maladie et adapter les traitements aux risques encourus par le malade.

Le traitement médical prescrit par le diabétologue dépendra selon que l'on se situe dans un cas de diabète de type 1 ou 2.

Par delà le rôle curatif du diabétologue, il ne faut pas perdre de vue son importance en terme d'éducation du malade.

En effet, la personne diabétique doit changer de mode de vie ou plutôt révolutionner ses habitudes alimentaires.

Le diabétologue est là pour l'accompagner, pas à pas,  dans tous ces changements.

Par ailleurs, le diabétologue peut  encourager son malade à adhérer à une association de diabétiques afin de l'aider à passer les épreuves psychologiques de la maladie.

Quel avenir pour les diabétologues ?

Les habitudes alimentaires de la population ne sont pas bonnes. L'industrie agro-alimentaire n'hésite pas à commercialiser des produits dont les ingrédients comportent beaucoup de sucre. Aussi, les diabétologues vont être de plus en plus sollicités.

Le problème ne se situe pas côté médecins qui auront assurément des patients mais bien côté malades car une fois n'est pas coutume, la crise démographique médicale touche aussi les diabétologues.

Face aux besoins en diabétologie, les délais d'attente pour avoir un rendez- vous avec un diabétologue sont très longs et en général  pas inférieurs à 2 mois !

 

 

Conditions d'exercice de la profession

Les diabétologues peuvent choisir d'exercer soit en cabinet privé donc à titre libéral, soit en milieu hospitalier. Ils peuvent aussi décider d'avoir une activité mixte.

VOIR LES OFFRES

 

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Kétoprofène et ibuprofène, les deux médicaments anti-inflammatoires les plus vendus et que l’on prend parfois sans précaution en cas de fièvre avec maux de tête ou de gorge, pourraient favoriser...

L’opération « Puma » fait encore des mécontents. « Dans le Val-d’Oise, il y a clairement eu un problème », admet le directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), Nicolas Revel,...

Les urgences de l'hôpital de Lens (Pas-de-Calais) sont en crise. Le personnel tire la sonnette d'alarme et dénonce des conditions de travail inacceptables. "C'est toujours du rafistolage qu'on fait en attendant d'avoir mieux. Pour le personnel, ce n'est pas des conditions acceptables, pour le patient non plus. On en devient maltraitant avec les patients", explique à France Dominique Monvilliers, aide-soignant au Smur (Service mobile d'urgence et de réanimation) de Lens. La fuite des médecins En cause : la fermeture de 400 places dans les services l'an dernier. À cela s'ajoute le départ volontaire de 11 des 18 médecins urgentistes. C'est le cas d'Élodie Dhenain. Après dix ans aux urgences de Lens, elle jette l'éponge. "Oui, j'en ai eu marre. L'afflux est important, on a l'impression d'être débordé en permanence, de ne pas soigner les gens, et après, il y a des morts. Ça, je ne le supporte plus", explique la médecin urgentiste démissionnaire.

A l’occasion du lancement de la semaine européenne de la vaccination, la ministre de la Santé a dévoilé les premiers résultats encourageants de l’obligation vaccinale, près de 16 mois après son entrée en vigueur.

SANTE - Ewelina Bayer a lancé Food Allergy Friendly, une formation pour que les restaurateurs lillois s'adaptent aux allergies et intolérances alimentaires de leurs clients

Les analyses n’ont pas commencé. Mais d’ores et déjà, des trompes retirées sont mises de côté, attendant de livrer leur(s) secret(s). Le Parisien l’annonce : le comité scientifique d’Alerte...

Ils ont recommencé à aller au resto, à faire du vélo et même quelques petites randonnées. Rien à voir avec les longues marches d’avant, mais déjà beaucoup plus que lorsque Sabine Hahner était,...

Face au cancer de sa soeur Fanny, Tom Leeb, le fils de Michel Leeb, refuse de se laisser abattre. Il préfère garder son humour habituel pour rendre le sourire à la jeune femme n'hésitant pas à se moquer gentiment d'elle sur les réseaux sociaux, mais aussi à l'encourager.

INTERVIEW - Dans son rapport publié ce jeudi, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) pointe la forte consommation française de cannabis, mais aussi de cocaïne. Des drogues devenues très faciles d’accès pour les consommateurs, explique le docteur Dan Véléa

PREVENTION - Le cancer du col de l’utérus, provoqué par le papillomavirus (HPV), est aujourd’hui dépisté avec des frottis alors que, selon un collectif, le test HPV est plus sensible

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.