Praticien hospitalier : recrutement et emploi

Les praticiens hospitaliers sont des docteurs en médecine, en pharmacie ou en chirurgie-dentaire ayant passé un concours de la fonction publique. Ce cadre de santé va ainsi évoluer dans un écosystème médical complet et enrichissant. Les praticiens hospitaliers exercent leurs fonctions dans les hôpitaux ou encore dans les EHPAD du secteur public. Le concours de praticien hospitalier est un concours annuel, organisé au niveau national. Découvrez toutes nos offres d’emploi sur notre site Le recruteur Médical.

Le statut de praticien hospitalier

La profession de praticien hospitalier s'est organisée pour assurer la défense de son statut. Ainsi, l'intersyndicale nationale des praticiens hospitaliers regroupe plusieurs syndicats de médecins avec pour vocation de leur garantir le meilleur statut possible. La rémunération du praticien hospitalier est fixée par décret. Elle est donc sans surprise et dépend de l'échelon du praticien hospitalier.

 

Les praticiens hospitaliers ont chacun leur spécialisation : gériatrie, gynécologie, chirurgie, pédiatrie, oncologie, cardiologie, radiologie, chirurgie ambulatoire, addictologie, médecine interne …

Les conditions de travail des praticiens hospitaliers

Selon la fédération hospitalière de France, les praticiens hospitaliers bénéficieraient de bonnes conditions de travail. Cela serait dû à l'état d'avancement de la science et des technologies offertes aux praticiens hospitaliers. Si les cadres hospitaliers intègrent la fonction publique hospitalière, ils ne sont pas pour autant fonctionnaire à proprement parlé. A savoir que les lois et autres règlements du statut général de la fonction publique ne sont pas directement applicables. L’enjeu de leur conférer une indépendance technique du fait de la déontologie médicale.

Pourquoi choisir de devenir praticien hospitalier ?

Certains médecins souhaitent bénéficier d'un cadre, d'une structure stable dans laquelle ils vont pouvoir s'épanouir et offrir leurs compétences médicales en toute humanité.

Devenir praticien hospitalier, c'est faire le choix d'une action désintéressée et enrichissante personnellement. Être au plus près des patients et surtout chercher des protocoles pour traiter la douleur des malades, apporter un soutien aux familles, mais surtout d’avoir à disposition une équipe médicale complète lorsque le patient nécessite des analyses approfondies par différents spécialistes médicaux. Le dossier médical passe ainsi de service en service pour proposer un diagnostic et une prise en charge les plus performantes.

Aucune charge de cabinet à assumer, pas d'inscription à l'URSSAF, une couverture sécurité sociale et une retraite sans surprise, sans être soumis aux aléas d'une vie professionnelle libérale, une situation des plus appréciables pour les praticiens hospitaliers exerçant à temps plein. Ceci étant, les praticiens hospitaliers ont la possibilité d'exercer leurs fonctions hospitalières à temps plein ou à temps partiel. Cela permet d’avoir des consultations externes et/ou d’exercer dans un cabinet privé article R6152-222 du code de la santé publique) à côté.

Ceci est une bonne solution pour offrir aux médecins des conditions de travail sûres, détendues, détachées de tout stress libéral tout en leur permettant de cumuler les avantages d'un exercice libéral. Précisons que ce cumul de statut n'est pas ouvert aux praticiens hospitaliers à temps plein.

Sur Le recruteur Médical découvrez toutes les offres d’emplois de praticiens hospitaliers dans différentes spécialisations.

 

VOIR LES OFFRES

 

 

 

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

L'enseigne a justifié ce prix par le coût du transport de la marchandise, mais le député Gabriel Serville pointe le peu de mesures appliquées pour lutter contre la vie chère aux Antilles, où les prix sont en moyenne de 12% plus élevés qu'en métropole (et jusqu'à 38% en Martinique).

On ne compte plus le nombre de médecins qui s'installent dans des salles de sport ou le nombre de salles de sport qui s'installent chez les médecins. Ces derniers sont de plus en plus à prescrire non pas des médicaments, mais de la musculation ou de la gymnastique pour répondre à différentes pathologies. Plusieurs communes et mutuelles ont décidé d'accompagner financièrement ces initiatives. Un recours moindre aux médicaments Robert Giami, retraité parisien, souffre de diabète et d'hypertension. Son médecin lui a conseillé de se remettre au sport. "J'ai consulté un médecin nutritionniste par rapport à mon diabète et mon surpoids. Il m'a proposé de venir faire un stage de sport ici", confie-t-il. "Les objectifs pour quelqu'un comme Robert qui a à la fois un diabète et de l'hypertension artérielle, c'est de mieux contrôler son diabète et son hypertension artérielle et éventuellement envisager un recours moindre aux médicaments", explique Dr Philippe Sosner, directeur médical.

La star hollywoodienne Milla Jovovich, inoubliable Leeloo du "Cinquième élément", attend un heureux événement pour le mois de février. A 44 ans, l'actrice de films d'action s'apprête en effet à donner naissance à son troisième enfant. On peut presque parler de miracle, d'autant qu'elle avait connu un terrible drame avant de retomber enceinte.

Au-delà des plus de 100.000 kilomètres carrés réduits en cendres, les incendies qui ravagent l’Australie depuis septembre ont déjà tué près d’une trentaine de personnes, et en ont blessé de nombreuses autres. Des brûlés - pour la plupart - pour qui l’Australie a lancé un appel à la solidarité, notamment à la France.

Suite aux révélations de Michael Jones sur Non Stop People dans l’émission "Good Morning Week-end" sur la blessure de Patrick Bruel pendant les Enfoirés, le chanteur a rassuré sur sa présence auprès de LCI. Non Stop People vous en dit plus.

Plus de 40% de tous ces nouveaux cas d'infections graves surviennent chez les enfants de moins de cinq ans.

INTERVIEW - Le virus apparu fin décembre en Chine a touché une quarantaine de personnes, et deux ont succombé à cette nouvelle maladie. Mais le virologue Vincent Enouf explique qu’il ne faut pas angoisser

Lors d'un cross scolaire en octobre dernier, dix-sept collégiens ont été pris de douleurs inexpliquées. L'enquête a finalement conclu lundi à un "syndrome psychogène collectif". Nous avons interrogé Stéphane Erouart, médecin de santé, sur cet effet de groupe.

Publiée dans la revue Science, cette étude estime que la théorie des éruptions volcaniques ne colle pas.

Il existe une forme de contraception masculine mal connue et peu repandue lorsqu'un homme sait qu'il ne veut plus avoir d'enfants : la vasectomie. Une intervention chirurgicale tres simple mais consideree comme definitive.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.