Praticien hospitalier : recrutement et emploi

Les praticiens hospitaliers sont des docteurs en médecine, en pharmacie ou en chirurgie-dentaire ayant passé un concours de la fonction publique. Ce cadre de santé va ainsi évoluer dans un écosystème médical complet et enrichissant. Les praticiens hospitaliers exercent leurs fonctions dans les hôpitaux ou encore dans les EHPAD du secteur public. Le concours de praticien hospitalier est un concours annuel, organisé au niveau national. Découvrez toutes nos offres d’emploi sur notre site Le recruteur Médical.

Le statut de praticien hospitalier

La profession de praticien hospitalier s'est organisée pour assurer la défense de son statut. Ainsi, l'intersyndicale nationale des praticiens hospitaliers regroupe plusieurs syndicats de médecins avec pour vocation de leur garantir le meilleur statut possible. La rémunération du praticien hospitalier est fixée par décret. Elle est donc sans surprise et dépend de l'échelon du praticien hospitalier.

 

Les praticiens hospitaliers ont chacun leur spécialisation : gériatrie, gynécologie, chirurgie, pédiatrie, oncologie, cardiologie, radiologie, chirurgie ambulatoire, addictologie, médecine interne …

Les conditions de travail des praticiens hospitaliers

Selon la fédération hospitalière de France, les praticiens hospitaliers bénéficieraient de bonnes conditions de travail. Cela serait dû à l'état d'avancement de la science et des technologies offertes aux praticiens hospitaliers. Si les cadres hospitaliers intègrent la fonction publique hospitalière, ils ne sont pas pour autant fonctionnaire à proprement parlé. A savoir que les lois et autres règlements du statut général de la fonction publique ne sont pas directement applicables. L’enjeu de leur conférer une indépendance technique du fait de la déontologie médicale.

Pourquoi choisir de devenir praticien hospitalier ?

Certains médecins souhaitent bénéficier d'un cadre, d'une structure stable dans laquelle ils vont pouvoir s'épanouir et offrir leurs compétences médicales en toute humanité.

Devenir praticien hospitalier, c'est faire le choix d'une action désintéressée et enrichissante personnellement. Être au plus près des patients et surtout chercher des protocoles pour traiter la douleur des malades, apporter un soutien aux familles, mais surtout d’avoir à disposition une équipe médicale complète lorsque le patient nécessite des analyses approfondies par différents spécialistes médicaux. Le dossier médical passe ainsi de service en service pour proposer un diagnostic et une prise en charge les plus performantes.

Aucune charge de cabinet à assumer, pas d'inscription à l'URSSAF, une couverture sécurité sociale et une retraite sans surprise, sans être soumis aux aléas d'une vie professionnelle libérale, une situation des plus appréciables pour les praticiens hospitaliers exerçant à temps plein. Ceci étant, les praticiens hospitaliers ont la possibilité d'exercer leurs fonctions hospitalières à temps plein ou à temps partiel. Cela permet d’avoir des consultations externes et/ou d’exercer dans un cabinet privé article R6152-222 du code de la santé publique) à côté.

Ceci est une bonne solution pour offrir aux médecins des conditions de travail sûres, détendues, détachées de tout stress libéral tout en leur permettant de cumuler les avantages d'un exercice libéral. Précisons que ce cumul de statut n'est pas ouvert aux praticiens hospitaliers à temps plein.

Sur Le recruteur Médical découvrez toutes les offres d’emplois de praticiens hospitaliers dans différentes spécialisations.

 

VOIR LES OFFRES

 

 

 

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

La Fondation 30 Millions d’amis a lancé une plateforme web gratuite « Nos vacances entre amis » consacrée aux vacances des animaux. De précieux conseils sont formulés pour vous accompagner au mieux lors de vos congés. Une plateforme… pour quoi faire ? Cette plateforme aide les propriétaires d’animaux à préparer leurs vacances, selon le type d’animal (chien, chat, […]

Matignon rappelle que "les risques" du cannabis "pour la santé humaine" sont avérés et s'oppose ainsi aux économistes du CAE qui proposent sa légalisation.

Deux individus partagent plus de 99 % de leur ADN. De nouvelles technologies médicales, telles que le biocapteur à microélectrodes, permettent d'examiner avec plus de précision ce 1% afin de personnaliser les traitements.

CONSEIL D'AMI - Ils fournissent un vademecum pour en finir avec « l’échec » de la prohibition

L’arrêté entérinant la mesure n’avait pas été signé par Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé...

Plusieurs familles de la vallée de l’Orbiel, à proximité de la mine de Salsigne, ont exprimé leurs inquiétudes après la découverte de taux d’arsenic anormalement élevés concernant au moins trois enfants. L’Agence régionale de santé s’est voulue rassurante ce mercredi.

L’alcool a failli causer la mort d’un trentenaire lundi soir à Vigneux-sur-Seine. Pas parce qu’il a sombré dans un coma éthylique ni parce qu’il a contracté une maladie liée à une consommation...

La vallée de l'Orbiel reste préoccupée "par les suites de l'exploitation de la mine d'arsenic de Salsigne", a expliqué un responsable de l'ARS.

"Pour moi, ce n'était pas des bébés": jugée pour un quintuple infanticide, Sylvie Horning l'a répété inlassablement mercredi devant la cour d'assises du Haut-Rhin, posant plus de questions qu'elle n'a apporté de réponse, tout en demandant pardon aux bébés comme à sa famille.

Il y a quelques semaines, Amir a connu une mésaventure en plein concert. Ce mercredi 19 juin, le chanteur est revenu sur cet incident dans Touche Pas à Mon Poste.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.