Néphrologue : recrutement et emploi

Définition et fonction

Le néphrologue est un spécialiste du rein.

Les fonctions rénales pouvant être altérées par certaines maladies, le néphrologue exerce une activité préventive et curative.

Il pose un diagnostic et si une intervention chirurgicale est requise, elle ne relève pas de la compétence du néphrologue mais de l'urologue.

Les spécialités ne sont donc pas à confondre.                             

Le néphrologue a la capacité de soigner le patient via la dialyse ou encore la transplantation d'un rein. Les insuffisances rénales constituent le gros de l'activité du néphrologue.

Ce dernier est d'autant plus amené à intervenir que le vieillissement de la population impacte les reins.


Démographie des néphrologues

Au 1 janvier 2009, selon une étude de la DREES, il y aurait près de 1309 néphrologues en exercice.

En 10 ans, le nombre de néphrologues aurait augmenté de 35% alors que sur la même période l'augmentation du nombre de spécialistes serait d'environ 10%.

Cependant, il faudrait chaque année 65 néphrologues en plus.

Les hommes sont plus représentés au sein de la profession de néphrologue que les femmes et il y aurait 2 néphrologues pour 100 000 habitants.


Lieu d'exercice des néphrologues

Les néphrologues, à l'instar des autres médecins spécialistes peuvent choisir d'exercer leur fonction

-          En tant que salarié, d'une clinique ou d'un hôpital

-          A titre libéral

 

Formation en nephrologie

Pour l'instant, le DES de néphrologie se fait en 4 ans. Les professionnels enseignants souhaiteraient porter ce nombre à 5 années d'études de spécialisation.

Il y a dans la formation du futur néphrologue 8 semaines de stage.

L'interne doit avoir un enseignement diversifié ce qui nécessite donc d'intégrer un stage dans des services différents.

A noter également, les futurs néphrologues peuvent décider d'ajouter dans leur spécialisation une forme de spécialisation complémentaire en appliquant la néphrologie à la pédiatrie.

VOIR LES OFFRES

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Certaines études le montrent: les professionnels de santé sont moins tolérants envers les patients obèses. Pour lutter contre cette «grossophobie», des initiatives se mettent en place.

SEXUALITÉ- La vie sexuelle après l'arrivée de bébé, c'est un peu la spécialité d'Adrian Kulp, spécialiste en parentalité, auteur de "We're Pregnant: The First-Time Dad's Pregnancy Handbook" et père de quatre enfants. Sa femme a allaité chacun d'eux pendant 26 mois à la suite de ses grossesses.

SEXUALITÉ - De plus en plus, le porno grand public fait débat. On met en cause sa facilité d'accès en ligne, l'image d'une femme soumise et parfois non consentante qu'il place au cœur de ses scènes, elles-mêmes tournées à la chaîne dans des studios aux conditions plus que discutables, l'exploitation de clichés racistes, sexistes et misogynes. L'addition est lourde.

SANTÉ MENTALE - En décembre dernier, un entrepreneur indien de 22 ans a reconnu souffrir d'une addiction qui semblait jusque-là trop banale et bénigne pour faire l'objet d'un diagnostic. Ce jeune homme était accro aux séries diffusées sur internet.

Sur le parvis Notre-Dame, en plein cœur de l’Hôtel Dieu, à Paris, l’ancien service de réanimation a laissé place à des salles d’activité physique depuis trois ans. Immersion dans ce centre de réhabilitation par le sport.

Seuls 11% des patients ayant reçu d'autres types de traitements présentent une amélioration "durable".

Contrairement à la chimiothérapie, qui cherche à détruire la tumeur, l’immunothérapie aide le système immunitaire à reconnaître les cellules cancéreuses et à s’en débarrasser.

Beaucoup d'études, mais peu de réponses définitives. Le chocolat nous donnerait de l'acné... ou non. Des études affirment que oui, d'autres que pas du tout. C'est compliqué, même pour les scientifiques. Dans le domaine alimentaire, beaucoup d'analyses suggèrent que les produits à indice glycémique élevé, c'est-à-dire riches en glucides et en sucres ...

La journée internationale des cancers de l’enfant qui a lieu ce 15 février nous rappelle que si des progrès considérables ont été accomplis, des efforts restent à faire pour améliorer la prise en charge et la recherche.

Désormais, l’un des principaux obstacles n’est plus le coût du traitement mais le dépistagedes personnes infectées par le virus à leur insu.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.