Médecin psychiatre : recrutement et emploi

Emploi Psychiatre

Sur le Recruteur Médical, vous trouverez des annonces de recrutement et emploi en tant que médecin psychiatre en établissement public de santé, urgences et structures ambulatoires psychiatrique, cliniques privées, hôpital de jour, CMP (centre médico-psychologique). 

 

Le métier de psychiatre (tâches et formation)

Lorsqu'on parle d'un psychiatre, on fait référence à un médecin spécialisé en santé mentale. Son principal rôle est de diagnostiquer, de traiter, mais aussi de prévenir les maladies mentales et la souffrance psychique. Pour être efficace, le médecin psychiatre doit au préalable suivre une formation médicale polyvalente , car. En effet, pour établir un diagnostic et apporter les soins indispensables à ses patients, il doit se baser sur ses connaissances dans plusieurs domaines à savoir : psychanalyse, neurobiologie, psychologie médicale, etc. Le psychiatre, selon le diagnostic établira lors d'une thérapie et le type de soins nécessaire,. Il peut proposer l'hospitalisation de son patient ou une psychothérapie ainsi qu’un traitement médicamenteux .

Formation pour devenir un médecin psychiatre

La formation d'un psychiatre, communément appelé psy, dure en tout 10 ans et peut être divisée en deux parties. La première partie de la formation dure 6 ans. Comme tous ses promotionnels, il doit, à la fin de sa première année, passer un concours et ensuite valider chaque année un tronc comme de 6 ans au même titre que les autres médecins spécialistes. Après les six premières années de tronc commun (science humaine, psychologie médicale, stage dans les différents services hospitaliers), il pourra choisir la spécialité psychiatrie. C'est la deuxième étape de sa formation qui va durer quatre années de plus. C'est pendant cette période qu’il va apprendre tout ce qui fera de lui un médecin psychiatre. Ces connaissances lui permettront entre autres de desceller des troubles du comportement comme la schizophrénie, les troubles obsessionnels compulsifs, les troubles anxieux systémiques, l'anorexie, les troubles somatiques, les troubles bipolaires, la dépression, le stress post-traumatique, l'addiction, etc.

 

Ce titre de médecin lui permettra de faire des consultations et de soigner les pathologies liées aux troubles mentaux.

Le métier de psychiatre

De tous les “psys”, le psychiatre est le seul qui a la possibilité de prescrire une ordonnance avec un traitement. Du fait d’avoir fait des études de médecine avec comme spécialité la psychiatrie, le métier de psychiatre soigne et suit des patients pour diverses pathologies.

Spécialiste des troubles psychiques, des troubles du comportement, des troubles de l’humeur, de l’addictologie et des problèmes relationnels. La vie d’un psychiatre est bien différente des autres médecins et spécialistes. Son diagnostic est en effet plus long et demande une grande compréhension du patient. La psychothérapie établie l’aidera à comprendre les personnes souffrant pour prescrire ou interner si besoin le malade.

Le métier de psychiatre a deux possibilités d’évolution. Si celui-ci exerce dans un cabinet en profession libérale, il évoluera sa patientèle et se fera connaître avec le temps.

Si le psychiatre veut s’ouvrir à une carrière hospitalière, il devra savoir prendre ses responsabilités et pourra devenir directeur d’un secteur spécialisé.

Il pourra également être enseignant au sein d’un CHU – Centre Hospitalier Universitaire – pour transmettre sa passion aux futurs psychiatres. Le psychiatre peut aussi intervenir en tant qu’expert auprès des tribunaux.

Les qualités essentielles de ce métier sont d’avoir un mental solide et très équilibré. Il faut également être très attentif aux détails.

 

Le salaire débutant est variable :

-          En milieu hospitalier, entre 3 000 et 3 200€ brut par mois

-          En profession libérale, entre 3 400 et 3 600€ brut par mois

Le salaire confirmé exerçant autant en libéral qu’en cabinet libéral peut s’élever à 7 000€ brut par mois.

 

Emploi Psychiatre

 

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Jean Castex a annoncé mardi qu'il allait demander une extension de l'obligation du port du masque.

Une petite fille de 11 ans souffrant d’une maladie en phase terminale a été tuée par son père qui s’est ensuite donné la mort.

PEKIN (Reuters) - Un cas de "recontamination" par le nouveau coronavirus plusieurs mois après l'infection initiale a été identifié par les autorités de la ville de Jingzhou, dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine. Selon les autorités locales, un test a confirmé le 9 août qu'une femme de 68 ans était à nouveau infectée par le nouveau coronavirus, après qu'un premier test réalisé le 8 février dernier avait déjà révélé une contamination par le SARS-CoV-2.

PARIS (Reuters) - Plus de 20 millions de cas confirmés de contamination au coronavirus ont été enregistrés dans le monde depuis le début de l'épidémie, dont 741.097 mortels, selon un décompte établi mercredi par Reuters sur la base des données officielles.

[DIRECT CORONAVIRUS] Le cap des 20 millions de contaminations à travers le monde a été franchi ce 11 août selon le bilan de l'université Johns Hopkins. Au total, ce sont aussi plus de 750 000 personnes qui ont succombé au coronavirus. Les Etats-Unis sont les plus touchés, mais aussi le Brésil, le Mexique ou encore le Pérou.

L'indignation de la Licra a déclenché la colère de nombreux internautes, revendiquant le fait de choisir qui les soigne.

Alors que la crainte de l’arrivée en France d’une deuxième vague de contaminations au Covid-19, Martin Blachier​, médecin épidémiologiste, était l’invité d’Europe 1 mercredi matin. Selon lui, le port du masque en entreprise doit être généralisé, et le plus rapidement possible.

L’hypothèse d’une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 inquiète de plus en plus. Le dernier bilan en France faisait état mercredi matin de 30.354 morts, et d'une légère baisse des réanimations. L'interdiction des événements de plus de 5.000 personnes a été prolongée jusqu'au 30 octobre par le gouvernement. En Russie, Vladimir Poutine affirme que la Russie a développé un vaccin contre le virus, mais l’OMS appelle à la prudence.

Florent Parmentier, secrétaire général du Cevipof-Science Po, rappelle que Vladimir Poutine fait en ce moment face à des manifestations dans l'extrême-orient russe et qu'il tente de redorer son blason à l'occasion de la crise du coronavirus.

Selon Bernard Castan, secrétaire général de la société de pathologie infectieuse de langue française, le Premier ministre "a un coup d'avance" grâce à son suivi de l'épidémie chez les jeunes.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.