Médecin coordonnateur : recrutement et emploi

Les 7èmes assises des médecins coordonnateurs ont eu lieu le 29 novembre 2009 avec la participation du secrétaire d'État chargé des aînés, Madame Nora Berra.

Un moment dédié à la discussion sur l'avenir et les perspectives d'évolution de la profession de médecin coordonnateur.

La profession est récente (créée par le Décret du 26 avril 1999) et ses contours ont été clairement définis par les décrets en date du 27 mai 2005 et du 11 avril 2007. Cette fonction a été intégré au sein du milieu médical pour améliorer la gestion des dépenses relative au cadre de santé.

 

Pas moins de 12 fonctions sont assénées au médecin coordonnateur dont le rôle au sein des EHPAD est crucial.

 

Les « 12 travaux » du médecin coordonnateur 

Le médecin coordonnateur élabore le projet de soins adaptés aux besoins de chaque résident.

 Pour cela, il coordonne autour de ce projet, l'ensemble du personnel institutionnel ainsi que les intervenants libéraux extérieurs à l'établissement.

Le projet de soins précise les modalités de prise en charge thérapeutique, en fonction de la pathologie du résident.

Par ailleurs, le médecin coordonnateur assure une veille spécifique au sein de l'EHPAD pour une bonne mise en œuvre des pratiques gériatriques.

Son intervention est cruciale notamment en cas de risque sanitaire particulier pour lequel il formulera ses recommandations.

Outre le programme de soins, les actions du médecin coordonnateur sont de s'assurer de la prise en charge adéquate des patients en fonction de leur pathologie et notamment d'un classement adapté à leur dépendance au sein de l'EHPAD.

 

C'est lui qui contrôle l'évolution de l'état de santé du résident et qui donne son avis quant aux possibilités de maintien dans l'établissement, en fonction de l'évolution de la dépendance.

Le médecin coordonnateur intervient donc tant en amont qu’en aval, de l'entrée à la sortie du résident. Dans l'intervalle de ces deux phases, il joue un rôle clé, tel un chef d'orchestre et coordonne tout le projet de soins, assurant un relai parfait avec le médecin traitant qui reste à part entière le médecin du résident.

À titre exceptionnel, le médecin coordonnateur peut être amené à exercer des actes de soin sur les résidents, en cas d'urgence. Il devra alors en référer au médecin traitant.

La question de la médicalisation de la fonction afin de permettre au médecin coordonnateur de pratiquer la prescription médicale en cas d'urgence, sans contrarier la déontologie professionnelle est à l'étude.

Ses missions principales sont donc d’encadrer les patients tout au long de leur séjour afin de garantir la qualité de leur prise en charge médicale et plus particulièrement gérontologique ainsi que leur accès au service paramédical.

Actuellement il n’a pas de relation soignant / patient, en effet, il se charge de la personne au sein d’une collectivité (EHPAD). Il est aussi coordinateur de l’équipe médicale, il doit donc être à l’aise avec le travail en équipe. Il n’est pas leur supérieur mais doit veiller à ce que tout se déroule pour le mieux au sein de l’EHPAD. Il a de nombreuses responsabilités et tout dépend de l’établissement ainsi que des termes de son contrat il peut s’engager à titre personnel.

 

Il peut exercer tant au sein d’un établissement privé que public.

 

 La formation des médecins coordonnateurs 

Pour devenir médecin coordonnateur, il est nécessaire d'être titulaire d'un diplôme d'études spécialisées de gériatrie ou d'une capacité de gérontologie.

Le diplôme d'université de médecin coordonnateur d'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes mène également à la fonction de médecin coordonnateur.

Il est également possible d'accéder à la spécialisation par le biais de la formation continue, en fournissant une attestation de formation continue.

C'est l'arrêté du 16 août 2005 qui détermine le programme de l'attestation de formation de médecin coordonnateur en EHPAD. (Voir JO du 25 août 2005).

 

Seuls les organismes de formation agréés par le Conseil national de la formation médicale continue des médecins libéraux et le Conseil National de la formation continue des médecins salariés non hospitaliers sont aptes à délivrer l'attestation de formation continue qui permettra au médecin de devenir médecin coordonnateur.

Pour connaître, la liste des organismes dispensant la formation sus - visée, il suffit de se reporter au site du CNFMC (www.cnfmc.fr) qui assure la formation continue des médecins.

 

Il est parfois demandé d’avoir une expérience de quelques années en tant que médecin salarié ou médecin généraliste libérale par exemple.


Évolution de la fonction des médecins coordonnateurs

Lors de son discours, Madame Nora Berra, secrétaire d'État chargée des aînés, relevait à juste titre que si les médecins coordonnateurs avaient une fonction bien remplie, les moyens dont ils disposaient pour l'accomplir restaient bien minces.

Le vieillissement de la population, est l’un des facteurs qui a une influence sur l’évolution de la fonction de médecins coordonnateurs. Entre 2020 et 2050 la part des personnes âgées de 75 ans et plus va être multipliée par plus de 1,5 selon l’INSEE. L'augmentation des pathologies des personnes âgées impose une réaction coordonnée et adaptée aux besoins des personnes en institution.

C'est la raison pour laquelle le médecin coordonnateur doit disposer pleinement des pouvoirs utiles à l'accomplissement de sa mission, dans les règles de l'art et conformément aux règles déontologiques de la profession.

Depuis 2005, il est obligatoire d’avoir un médecin coordinateur au sein d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

 

L'évolution de la profession est en bonne voie et le rapport remis à la secrétaire d'État par les médecins coordonnateurs impulse d'ores et déjà un vent de réforme de la fonction de médecin coordonnateur qui devrait la renforcer.



VOIR LES OFFRES

Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Au Congo-Brazzaville, le paludisme représente la première cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans, en raison de leur vulnérabilité. Cette pathologie est également, selon la Direction de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies qui va prochainement organiser une campagne de distribution gratuite de moustiquaires, la première cause de consultations et d’hospitalisations ; d’absentéisme sur le lieu du travail et à l’école où ses causes et ses conséquences sont enseignées aux élèves. Reportage dans une école de la capitale congolaise.Au premier niveau du principal bâtiment du complexe scolaire la Paillotte qui jouxte le ministère de l’Enseignement, ces élèves de troisième qui chantent viennent de terminer une leçon de sciences de la vie et de la terre portant sur le paludisme.« Est-ce que parmi vous il y a un élève qui peut lever le doigt et nous dire ce qu’on appelle le paludisme », demande le professeur.« Le paludisme ou malaria est une maladie infectieuse qui frappe l’espèce humaine. Elle est provoquée causée par le plasmodium », répond une jeune élève.L’enseignant Antoine Kihindou qui a animé la séance raconte que certains de ses élèves manquent parfois les cours, parce que terrassés par le paludisme.« Ce sont des enfants atteints du paludisme par rapport aux carnets qu’ils présentent. Le diagnostic démontre que c’est le paludisme », affirme-t-il.Selon le Dr Jean-Mermoz Youndouka, coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme, la lutte contre cette pathologie est une priorité pour le pays qui bénéficie souvent de l’appui des partenaires.« Nous avons bénéficié d’un financement du Fonds mondial qui nous a permis d’acquérir 3 millions de moustiquaires qui sont déjà dans nos entrepôts. Nous sommes en train de nous organiser pour les distribuer gratuitement. Elles ne seront jamais vendues », dit le docteur Youndouka.Le paludisme est fréquent au Congo, pays tropical humide où les moustiques ont la possibilité de se multiplier.* * *■ Reportage au Niger : l’anophèle pique aussi en pleine saison sècheAu Niger plus de 3,3 millions de cas de paludisme ont été recensés en 2018 et plus de 3 000 décès, en majorité des enfants en bas âge. Alors que c’est pendant la saison des pluies que le palu tue le plus, actuellement dans les formations sanitaires du pays, l’anophèle pique toujours et en pleine saison sèche. Reportage au service pédiatrique d’un hôpital de district à Niamey.

Dick Rivers est décédé dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 avril. Mais si la disparition du chanteur des suites d'un cancer a surpris ses fans, sa famille s'y préparait comme l'a confié son fils, Pascal Forneri, au micro de RTL.

SCIENCE - Depuis quelques années, la recherche a énormément avancé dans le domaine des “interfaces cerveau-machine”, qui permettent de contrôler par la pensée des actions simples via un ordinateur.

DRAME - La jeune fille de 11 ans était allergique à la protéine de lait, qui entrait dans la composition du dentifrice

A l’hôpital, l’ambiance est toujours aussi électrique. Les agents de trois services de nuit du Centre hospitalier Intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges Lucie et Raymond-Aubrac (CHIV) protestent...

RAPPORT - Alors que l’obésité représente une menace croissante pour la santé publique et que 80 % des adolescents « ne sont pas suffisamment actifs physiquement », l’OMS a jugé nécessaire de dresser une liste de bonnes pratiques pour les enfants de moins de 5 ans

SANTÉ - Des personnes souffrant d’un stade avancé de la maladie de Parkinson retrouvent espoir grâce à un nouveau traitement développé par des chercheurs de la Western University de Londres, en Ontario (Canada). 

« Je n’ai aucun doute. Si mes enfants sont malades, c’est à cause de l’antiépileptique que j’ai pris enceinte ! ». On pourrait croire que Sandrine Duverger, 41 ans, parle ici de la Dépakine. Ce...

C'est l'affaire emblématique du débat sur la fin de vie en France: le Conseil d'Etat a une nouvelle fois mercredi validé la décision médicale d'arrêter les soins de Vincent Lambert, en état végétatif depuis dix ans, contre l'avis de ses parents qui ont aussitôt saisi la justice internationale.

FIGAROVOX/TRIBUNE - Pour Guillaume Lesdos, face aux enjeux liés à l’émergence de la télémédecine, il est important d’affirmer collectivement notre préférence sociale pour un parcours de soins qui reste connecté au territoire.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.