Médecin Spécialiste en MPR

  • Publié le: 28/08/2017
  • Rémunération: Voir annonce
  • Lieu: (93) Seine Saint Denis
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: Temps plein
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

Dans le cadre de sa politique en faveur de l’égalité des chances, de la non-discrimination et de la diversité, l’UGECAM Ile de France recherche :

1 MEDECIN SPECIALISTE EN MPR (H/F) à temps plein en CDI
Missions :

Sous la responsabilité du médecin Responsable du Département Plateau Technique

Ils (elles) seront chargé(e)s de :
- Assurer les consultations médicales
- Garantir la continuité des soins (évaluation initiale, définition du projet thérapeutique individuel, suivi et bilan de sortie des patients)
- Prescrire des activités et des actes de rééducation -réadaptation
- D’apporter son expertise et son implication dans l’implantation territoriale de l’EPABR
- Participer aux astreintes
- Développer et dynamiser la filière de soins
- Participer à l'élaboration et la mise en œuvre du projet d'établissement et du projet médical notamment dans le cadre des instances, des réunions de coordination et de la formation du personnel

Lieu d’exercice : Montreuil (93)

Rémunération : Niveau 11E de la CCN 1957 : 70 000 € - 90 000 €

Profil

Médecin Spécialiste en MPR

Compétences requises :
Aptitude au travail en équipe pluridisciplinaire,
Goût du challenge,
Connaissances en orthopédie, traumatologie, rhumatologie, neurologie chez l’enfant.

CV et lettre de motivation à adresser à :
Marie-Pauline DRI, Responsable RH
Email : mdri@ugecamidf.fr
Tel : 01 85 58 48 89

Coordonnées Recruteur

Espace Pédiatrique Alice Blum-Ribes UGECAM

4, place du Général de Gaulle 93105 Montreuil

site internet

Nom du contact: Marie-Pauline DRI

Tel du contact: 01 85 58 48 89

Email du contact: mdri@ugecamidf.fr

A propos de l'établissement

L’UGECAM Ile de France, organisme de l’Assurance Maladie, est un important acteur régional de santé publique qui gère 13 établissements sanitaires et médico-sociaux dont l’Espace Pédiatrique Alice Blum Ribes (EPABR) prenant en charge des enfants de 0 à 18 ans en soins de suite et réadaptation.

L’EPABR dispose de 102 lits et places et offre un environnement de travail optimal avec une équipe pluridisciplinaire, médicale, de soins, rééducative, éducative, psycho-sociale et scolaire.

Catégories

  • MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION

Postuler à ce poste

Combien font 8 divisé par 4

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Des travailleurs humanitaires de Médecins sans frontières (MSF) ont eu recours à des prostituées durant leurs missions en Afrique. C’est ce qu’affirme la BBC jeudi, citant des lanceurs d’alertes...

MALADES - Sur CNews, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a reconnu que la prise en charge du coût de la perruque n'était pas assez importante...

Une étude parue dans la revue Neuron révèle une haute teneur en virus de l'herpès dans les cerveaux de malades d'Alzheimer. Elle relance ainsi "l'hypothèse pathogène" de la maladie.

La perruque, c'est un moyen de garder sa féminité pour les femmes atteintes d'un cancer. Le choix est difficile et le prix élevé. Valérie est en rémission. Quand elle a dû acheter sa perruque, elle ne s'attendait pas à un tel investissement. "Ma perruque m'a couté 595 euros. J'ai été remboursée 125 euros par la Sécurité sociale, et 150 euros par ma mutuelle, et le reste était évidemment à ma charge", explique-t-elle. Entre 250 et 300 euros bientôt remboursés En 2014, le plan cancer prévoyait bien de doubler le tarif de remboursement des prothèses capillaires. Mais la promesse n'a jamais été tenue. Une situation que dénonce l'association de patients "Rose", qui a lancé hier une pétition pour que le gouvernement respecte son engagement. La ministre de la Santé n'a pas tardé à réagir : les perruques seront mieux remboursées, elle l'a assuré, entre 250 et 300 euros. Mais quand ? Aucune date n'a été avancée.

Laurent Lévy a le sourire et il y a de quoi. Ce jeudi soir, le patron de Nanobiotix, pionnier français des nanotechnologies, a annoncé avoir passé avec succès les essais de phase III de sa...

« Alors le ménage, à votre avis, activité physique ou pas ? » Chargée de prévention et d’éducation à la santé, Amandine Bozonnet sonde la quinzaine d’élèves de 5e qui lui fait face. Tous sont venus...

L'adolescente, atteinte d'une maladie neuromusculaire auto-immune, est morte à la suite de l'arrêt des soins, décidé par la justice mais auquel ses parents étaient fermement opposés.

Dans cette sélection du 21 juin 2018 : l'homéopathie boudée par l'Ordre des médecins, le décès du plus célèbre des gorilles et les séquelles physiques et sociales du cancer.

VIDÉO - Pour les femmes de moins de 40 ans, la présence de gènes de prédisposition BRCA1 et 2 ne changent pas leur pronostic lors d’un cancer du sein.

En état végétatif depuis un an, Inès, une adolescente de 14 ans atteinte d'une maladie neuromusculaire auto-immune, est décédée jeudi à l'hôpital de Nancy après l'arrêt des soins validé par la justice, auquel ses parents se sont opposés jusqu'au bout.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.