MÉDECIN DE PRÉVENTION

  • Publié le: 14/01/2019
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (54) Meurthe et Moselle
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: Temps partiel
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

La Délégation Centre Est –DR06 du CNRS
Recrute
un MÉDECIN DE PRÉVENTION en CDI à 50 %
pour la délégation régionale Centre-Est
(DR06, située au 9 rue Notre Dame des Pauvres à Vandoeuvre-lès-Nancy)


En charge du suivi médical d’environ 900 agents (chercheurs et fonctions supports), le médecin de prévention assurera la prévention médicale individuelle et collective des risques professionnels de cet effectif, conseillera la direction, les agents et leurs représentants, notamment sur l’aspect médical de la santé et sécurité au travail, les aménagements de poste de travail et des conditions d’exercice.

Il participera aux CHSCT, travaillera de manière privilégiée avec le service de prévention et sécurité de la délégation et consacrera une partie de son temps à des actions en milieu de travail (études de postes…) seul ou en collaboration avec l’ingénieur régional de prévention et de sécurité et les assistants de prévention.

Le médecin de prévention pourra participer à des groupes de travail régionaux et nationaux.

Les principaux risques professionnels de la population attribuée sont : risque chimique, risque biologique, laser, rayonnements ionisants, nanotechnologies, missions sur le terrain et à l’étranger.

Placé auprès de la Déléguée Régionale (représentant en région de la Direction nationale et responsable de la mise en oeuvre de la politique de santé et sécurité au travail arrêtée par le président du CNRS), le médecin de prévention exercera de façon indépendante sur le site de Nancy.

Le médecin de prévention retenu se verra attribuer à terme les missions de chef de service et de médecin de prévention animateur régional et encadrera une assistante administrative.

Profil

MÉDECIN DE PRÉVENTION

Contact : Dr Tréchot – 03.83.53.35.16 catherine.trechot@cnrs.fr
et delegue@dr6.cnrs.fr
www.cnrs.fr

Coordonnées Recruteur

CNRS DÉLÉGATION CENTRE-EST DR06

. NANCY

site internet

Nom du contact: Dr Tréchot

Tel du contact: 03.83.53.35.16

Email du contact: catherine.trechot@cnrs.fr

A propos de l'établissement

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) est un organisme public de recherche placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il produit du savoir et met ce savoir au service de la société.

La Délégation Centre Est –DR06-assure la représentation régionale de l’établissement auprès de l’ensemble des partenaires ainsi que la gestion de proximité des unités de recherche et des personnels de la circonscription.
Elle regroupe près de 1600 agents répartis sur plusieurs sites : Nancy, Metz, Dijon, Besançon et Reims.

Catégories

  • MEDECIN DU TRAVAIL
  • MEDECIN DE PREVENTION

Postuler à ce poste

Recopiez le nombre 20 en lettres minuscules

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

L’épisode glacial qui a gagné la France n’est pas à prendre à la légère. D’autant plus lorsqu’il annonce plusieurs centimètres de neige dans les deux prochains jours dans certains endroits. Quand...

"Je viens défendre la vie, de son commencement jusqu'à sa fin", exprime une femme. Dimanche 20 janvier a eu lieu La marche pour la vie à Paris, dont le slogan principal proclame l'opposition au droit à l'avortement. En filigrane, les manifestants mettent en avant la peur que les médecins soient obligés de pratiquer un avortement, et ne puissent plus avoir recours à la clause de conscience afin de ne pas pratiquer une IVG. La clause de conscience des médecins évoquée... à tort Plusieurs pharmaciens et médecins étaient dans le cortège, de même que des curés également. "Maintenant, l'État oblige les médecins à faire les avortements. Alors qu'il y en a qui ne veulent pas", assure une dame qui se voit expliquer le contraire. Les médecins peuvent toujours en France refuser de pratiquer une interruption volontaire de grossesse. D'autres assurent aussi que la gestation pour autrui (la GPA), "ça arrivera". Celle-ci n'est à ce jour pas envisagée par le gouvernement.

VOUS TEMOIGNEZ - De plus en plus de femmes se lancent dans l’aventure de la maternité après 40 ans…

SANTE - Trois bébés sont nés sans bras, en 2016, dans trois villes situées dans la zone industrialo-portuaire de l’étang de Berre. La cause est « probablement environnementale », estiment les médecins. Cette région est très polluée…

Dans cette sélection du 21 janvier 2019 : une deuxième grossesse génétiquement modifiée, trois nouveaux cas de bébés sans bras rapportés dans les Bouches-du-Rhône et le procès des "lasagnes au cheval".

Les astuces de grand-mère trouvent encore grâce aux yeux des parents. «Mets ton manteau!», «Sèche toi les cheveux!», «Mets ton bonnet!»... autant de phrases que les parents rabâchent à leurs enfants pour ne pas qu'ils s'enrhument quand le froid hivernal se fait sentir. Mais ces parents se réfèrent souvent à des mythes infondés. Une ...

Trois petites filles sont nées avec un bras en moins en 2016, dans un périmètre de seulement 30 km de rayon... Un nouvel excès de cas qui pose question.

"Je mange mes émotions, je les engouffre et les avale pour mieux oublier ma vie." Ces mots sont tirés de "Grosse", le dernier film du réalisateur et youtubeur Maxime Ginolin, alias MagiCJacK. À travers cette œuvre, le cinéaste a voulu pointer toutes les discriminations dont sont victimes les personnes atteintes d'obésité. Pour l'écriture du scénario, il s'est notamment appuyé sur le groupe de parole "Obèses anonymes". En assistant aux séances de l'association, il a pris conscience de l'ampleur des attaques et des accusations qui pouvaient être infligées aux personnes en surpoids. Pour le cinéaste, beaucoup soulignent l'obésité mais négligent les traumatismes à l'origine de la pathologie : "Dire seulement à quelqu'un de faire du sport, ça ne traite absolument pas l'aspect psychologique qu'il peut y avoir derrière", explique Maxime Ginolin.Ces injonctions, cette façon de faire, ces moqueries sont des choses qui peuvent détruire des personnes et les marquer sur toute une vie. Maxime Ginolin à Brut.En France, 47 % de la population est atteinte de surpoids ou d'obésité. Chez les jeunes de 16 à 17 ans, ce sont 16 % des garçons et 18 % des filles qui sont touchés par l'excès de poids. Maxime Ginolin précise que sous le poids des remarques, certaines personnes vont "sombrer" ou amorcer un régime qui peut être très démotivant s'il n'aboutit pas aux résultats escomptés.

Les autorités chinoises confirment l'existence des deux jumelles génétiquement modifiées par CRISPR-Cas9 annoncée par He Jiankui et révèlent l'existence d'une deuxième grossesse en cours.

Le salariat est-il une solution face à la désertification médicale ? La toute nouvelle Association citoyenne pour un centre de santé dans le Pays de Valois en est persuadée. Elle souhaite en...

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.