EMPLOI MEDECIN MPR CDI MOINS D'1H DE PARIS (H/F)

  • Publié le: 11/01/2019
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: Ile de France
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: Temps plein
  • Experience: Indifférent
  • Référence de l'offre: EMPLOI MEDECIN MPR CDI MOINS D'1H DE PARIS (H/F)
  • Date: A partir du 10/01/2019 au 31/07/2019

Descriptif du poste

Nous sommes un établissement de santé situé à moins d’une heure de Paris.

Nous cherchons un Médecin spécialiste en MPR pour travailler au sein de notre service de SSR polyvalent.

Le service prend en charge des patients nécessitant une évaluation, une rééducation et une réadaptation en vue du retour à domicile.

Tous les services mettent en place des thérapeutiques adaptées.

Profil

L’équipe soignante travaille en collaboration avec des kinésithérapeutes, ergothérapeutes,

psychomotriciens, orthophonistes, diététiciens et assistantes sociales afin de

permettre aux patients de retrouver une autonomie dans les actes de la vie quotidienne.

contact@brm-conseil.fr

Coordonnées Recruteur

BRM CONSEIL

Rue Alfred 92140 CLAMART

site internet

Nom du contact: ENONE Guy

Tel du contact: 0662006528

Email du contact: contact@brm-conseil.fr

A propos de l'établissement

BRM CONSEIL, est un expert du recrutement de professionnels de la santé. Nous recrutons des cadres paramédicaux et des médecins spécialistes en France métropolitaine ainsi que les DOM-TOM.
Nos domaines d’intervention : CDI, CDD, Remplacements, Installations ou Associations.
Vous êtes un professionnel de la santé en quête de mobilité professionnelle ? N’hésitez pas, contactez-nous
www.brm-conseil.fr

Catégories

  • MEDECINE PHYSIQUE ET READAPTATION

Postuler à ce poste

Combien font 5 moins 2

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Atteinte d'endométriose, Lorie Pester a décidé de devenir la porte-parole de cette maladie encore trop peu connue. Elle s'est exprimée sur celle-ci lors d'un entretien accordé à "Sept à Huit".

À 35 ans, David Scheideker souffre de schizophrénie. La maladie s'est déclarée à 15 ans avec des hallucinations : "Je voyais des choses, j'entendais des choses, alors que personne ne parlait, mais je les entendais dans ma tête. Ces voix me disaient 'tue-toi, tue-toi, t'es qu'un con.'" Aujourd'hui, plus de crises, la maladie est stabilisée : David prend un traitement médical. Mais il ne peut vivre seul, les effets secondaires des médicaments le fatiguent et le moral est en dents de scie. Difficultés au quotidien "On y pense tout le temps. La moindre fatigue, le moindre effort ... On donne de soi-même tous les jours", raconte David. Sa maladie l'empêche de trouver un travail, à cause de la fatigue. Elle l'empêche également de nouer des relations. Des amis l'ont laissé tomber, par peur de la maladie. Pour la mère de David, si la schizophrénie fait peur, c'est qu'elle est trop souvent associée à des faits divers. Elle a créé une association pour changer l'image de la maladie.

Faire des centaines de kilomètres pour être soigné, devoir donner des dessous de table pour une opération : c'est la réalité de milliers de patients en Roumanie. Dans les Carpates, Florin Nicolescu, diabétique et atteint de problèmes cardiaques, est obligé de faire 300 kilomètres pour aller se soigner à la capitale, Bucarest, car il n'y a pas les spécialistes qu'il lui faut dans sa région. Un déplacement très fatigant et coûteux pour lui. Corruption Depuis plusieurs années, les associations se mobilisent contre la corruption qui gangrène le système de santé roumain. Avec l'augmentation des salaires des médecins, les demandes de pot-de-vin ont diminué. Mais il manque des médicaments, du matériel médical. Et les paiements peuvent concerner ces manques : le médecin liste ce dont il a besoin pour l'opération d'un patient par exemple, à charge du patient de se procurer le matériel.

Sleep se glisse sous le matelas pour évaluer le risque d'apnée du sommeil... Une journaliste de Sciences et Avenir a testé pour vous ce nouveau dispositif de e-santé.

Atteinte d'endométriose, Lorie s'est confiée pour Sept à huit sur cette maladie dont elle a souffert pendant des années sans qu'elle ne soit diagnostiquée. Malgré des douleurs atroces chaque mois, il a fallu une grossesse extra-utérine pour que les médecins identifient son mal.

Après avoir révélé sa maladie, Agathe Auproux s'est confiée sur ses séances de chimiothérapie et a expliqué sa solution douloureuse pour ne pas perdre ses cheveux. Non Stop People vous en dit plus.

Questionnée par un internaute sur les réseaux sociaux, Agathe Auproux s'est livrée une fois de plus sur son combat contre la maladie.

SANTÉ - Le médicament a entraîné chez les enfants une baisse de 20 % du nombre de cas de la maladie

Il y a quelques semaines, Agathe Auproux révélait être atteinte d'un cancer. Une maladie qui cause notamment la perte de ses cheveux. Pour palier à cela, la journaliste utilise une méthode qu'elle qualifie de "douloureuse".

CARNET DE SANTE - L’Assemblée nationale a voté vendredi soir la création d’un compte personnel en ligne pour accéder notamment au dossier médical partagé (sorte de carnet de santé numérique), à des « applications » ou « informations de santé »

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.