COLLABORATEUR MEDECIN/ MEDECIN DE PREVENTION

  • Lieu: Toute la France
  • Poste(s) recherché(s): MEDECIN DE PREVENTION Médecin Collaborateur Médecin Conseil
  • Publiée: 05/07/2018

Formation

2017-2018 : Master 1 Santé sécurité au travail à l’Université Paris XIII

2016-2017 : 2Eme DES de Médecine du travail Université de Cocody Abidjan

2015-2016 : 1ère DES de Médecine du travail Université de Cocody à l’Abidjan

2014-2015 : Probatoire de DES de Médecine du travail à l’Université de Cocody Abidjan

2014-2015: Doctorat d’Etat en Médecine à l’Université de Cocody Abidjan

2013-2015:Master en Santé Publique option : Management des services de Santé

2011-2012: Certificat en Droit et Action humanitaire

2004-2006 : Concours d’entrée à l’Ecole Préparatoire en Science de le Santé

2003-2004 : Bac série D au collège Moderne Descartes


EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

2015-2016: Médecin Vacataire au Centre inter-entreprises SEMPA- BMOD Groupe BOLLORE :
• Visite des lieus de travail
• Analyse du poste de travail
• Analyse et identification des risques professionnels
• Participation au réunion du chsct
• Prise en charge des AT/MP
• Suivi adapté/renforcé des salariés
Depuis 2014: Médecin à BRIDGE BANK Group
• Visite des lieus de travail
• Analyse du poste de travail
• Analyse et identification des risques professionnels
• Participation au réunion du chsct
• Prise en charge des AT/MP
• Suivi adapté/renforcé des salariés


2014-2016: Médecin de l’entreprise SIGASECURITE
• Visite des lieus de travail
• Analyse du poste de travail
• Analyse et identification des risques professionnels
• Participation au réunion du chsct


• Prise en charge des AT/MP
• Suivi adapté/renforcé des salariés

2012-2013: Médecin à la clinique Irys

Experience Professionnelle

Centres d'intérêt

POLYVALENT DANS L'EXERCICE MEDICALE

Contacter ce candidat

Quelle est la capitale de la France ?
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Certaines études le montrent: les professionnels de santé sont moins tolérants envers les patients obèses. Pour lutter contre cette «grossophobie», des initiatives se mettent en place.

SEXUALITÉ- La vie sexuelle après l'arrivée de bébé, c'est un peu la spécialité d'Adrian Kulp, spécialiste en parentalité, auteur de "We're Pregnant: The First-Time Dad's Pregnancy Handbook" et père de quatre enfants. Sa femme a allaité chacun d'eux pendant 26 mois à la suite de ses grossesses.

SEXUALITÉ - De plus en plus, le porno grand public fait débat. On met en cause sa facilité d'accès en ligne, l'image d'une femme soumise et parfois non consentante qu'il place au cœur de ses scènes, elles-mêmes tournées à la chaîne dans des studios aux conditions plus que discutables, l'exploitation de clichés racistes, sexistes et misogynes. L'addition est lourde.

SANTÉ MENTALE - En décembre dernier, un entrepreneur indien de 22 ans a reconnu souffrir d'une addiction qui semblait jusque-là trop banale et bénigne pour faire l'objet d'un diagnostic. Ce jeune homme était accro aux séries diffusées sur internet.

Sur le parvis Notre-Dame, en plein cœur de l’Hôtel Dieu, à Paris, l’ancien service de réanimation a laissé place à des salles d’activité physique depuis trois ans. Immersion dans ce centre de réhabilitation par le sport.

Seuls 11% des patients ayant reçu d'autres types de traitements présentent une amélioration "durable".

Contrairement à la chimiothérapie, qui cherche à détruire la tumeur, l’immunothérapie aide le système immunitaire à reconnaître les cellules cancéreuses et à s’en débarrasser.

Beaucoup d'études, mais peu de réponses définitives. Le chocolat nous donnerait de l'acné... ou non. Des études affirment que oui, d'autres que pas du tout. C'est compliqué, même pour les scientifiques. Dans le domaine alimentaire, beaucoup d'analyses suggèrent que les produits à indice glycémique élevé, c'est-à-dire riches en glucides et en sucres ...

La journée internationale des cancers de l’enfant qui a lieu ce 15 février nous rappelle que si des progrès considérables ont été accomplis, des efforts restent à faire pour améliorer la prise en charge et la recherche.

Désormais, l’un des principaux obstacles n’est plus le coût du traitement mais le dépistagedes personnes infectées par le virus à leur insu.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.