candidat au poste de medecin

  • Lieu: International
  • Poste(s) recherché(s): Médecine tropicale
  • Publiée: 17/01/2020

Formation

Diplôme de doctorat en médecine (chirurgie et accouchement) à l’université de BUNIA(UNIBU) (RDC) 2009 - 2014

Diplôme de graduat en sciences biomédicales à l’université de Bunia (UNIBU) (RDC) 2004 - 2008

Diplôme d’Etat en Biologie-Chimie a l’institut SUKISA (RDC)
1997 - 2003

Experience Professionnelle

Médecin Superviseur et investigateur pour la recherche active dans la riposte contre la maladie a virus Ebola ; sous la commission surveillance en ITURI
? Sensibilisation et Intégration des chefs de quartiers et chefs, d’avenues dans la surveillance à base communautaire contre la maladie à virus Ebola,
? Connaissance parfaite sur le point d’entrer et de contrôle pendant la surveillance épidémiologique
? Supervision des aires des santés concernées par l’épidémie
? Analyse de la communication des risques vis à vis des interventions de la riposte (PCI, EDS, prise en charge médicale et nutritionnelle etc.)
? Promotion des actions de prévention et de renforcement des services (PCI, vaccination, prise en charge médicale et nutritionnelle)
? Mise en place de mécanisme de feedback communautaire en lien avec les interventions de la MVE
? Mise en place et formation des cellules d’animation communautaire (CAC)
? Mobilisation des communautés des aires de santés pour le renforcement de leur résilience contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola en collaboration avec les points focaux.
? Coordination des activités de communication dans les aires de sante avec les points focaux.
? Supervision quotidienne des réunions organisées par les points focaux
? Supervision et renforcement des capacités des relais communautaires.
? Organisation des causeries éducatives et sensibilisation de masse sur la maladie à virus Ebola
? Evaluation de la qualité de suivi communautaire des activités de la communication
? Planification des activités journalière
? Renforcement de la participation et l’engagement des communautés locales pour l’appropriation des activités communautaires de la réponse à la MVE


Christoph SHACO (Coordonateur de la Riposte)
Mai 2019 a nos jours

Médecin directeur au centre Hospitalier ANUARITE
? Expérience polyvalente en tant que médecin dans un ou plusieurs domaines tels que la médecine générale/ interne, les urgences, les maladies infectieuses, les affections aiguës relatives aux maladies chroniques, la chirurgie mineure et/ou la pédiatrie,
? Expérience dans les continuités et de coordination de soins et/ou santé publique
? Coordination des activités de services de l’hôpital
? Suivi des procédures administratives de l’hôpital
? La conception et la mise en œuvre d’une politique commune des soins infirmier dans l’ensemble
? Recueil de données du laboratoire, de la pharmacie et de la caisse
? Evaluation des activités de l’hôpital et intervention techniques
? Élaboration de la démarche de soins avec pose d’un diagnostic prédominant
? Renforcement des capacités des personnels médicales et para médicales
? Elaboration de rapports des activités journalières, hebdomaire et mensuel
? Evaluation de la qualité de soins
? Evaluation du budget en collaboration avec la direction des ressources humaines et la direction générale

Dr. LOMOYO Wanango, sud Kivu, BUKAVU.
Tél : +243816999337
lwanango@yahoo.fr

De Mars 2019 à ces jours

Médecin traitant à L’Hôpital général de référence de RETHY

? Assurer une prise en charge correcte des patients hospitalisés et/ou ambulatoires présentant des tableaux divers ;
? Assurer l’organisation de l’accueil des patients internes et externes ;
? Assurer la qualité de prise en charge des patients hospitalisés ;
? Participer à l’organisation globale du travail en hospitalisation ;
? Participer à la formation continue de l’équipe médicale de l’hôpital ;
? Participer à la collecte des données et l’élaboration de rapports d’activités.
Compétences développées : dynamisme, autorité, organisation

Dr. ATAKI Fidèle, ITURI/Rethy
Tél (+243)815665909
fidele.ataki@gmail.com


De Mai 2015 à Novembre 2016

Médecin Stagiaire à l’Hôpital Général de Référence de Bunia (HRG/Bunia)

? D’identifier, de prévenir et de traiter les problèmes de santé des individus ;
? Consultation médicale et prescription des médicaments ou de traitements,
? Radiothérapie, Pratique des accouchements,
? Etablissement d’un diagnostic et traitement des maladies, etc.

Dr Lemy SERGE ville de Bunia (RDC)
Tel (+243) 810998400
Décembre 2013 a Avril 2015


Centres d'intérêt

sport,formations,passion,projets,lecture

Contacter ce candidat

Combien font 8 divisé par 4
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Les principaux domaines concernés sont l'industrie, l'hébergement, la restauration, la construction, le commerce non-alimentaire et les garages, a précisé Muriel Pénicaud dimanche.

Samedi, le gouvernement a annoncé l'instauration d'un pont aérien avec la Chine pour acheminer en toute sécurité des cargaisons de masques, dont les soignants manquent cruellement pour se protéger face à l'épidémie de coronavirus.

EPIDEMIE - Jérôme Salomon a dressé son bilan quotidien concernant l’épidémie de nouveau coronavirus en France

Ils sont médecins urgentistes, infirmières en réanimation, personnels d'Ehpad ou même jeunes internes. Depuis plusieurs semaines, ils sont au front face à l'explosion du nombre de cas de contamination au coronavirus Covid-19. Dans leurs services surchargés, les malades affluent au quotidien. Alors, au moment de partir au travail, certains soignants avouent y aller avec la peur au ventre. "C'est du stress tous les jours, à chaque fois que l'on part bosser", explique une infirmière de Franche-Comté. "C'est du système D" Dans leur lutte contre le virus, tous dénoncent des moyens très insuffisants. "C'est du système D. On se débrouille avec des connaissances. J'ai lancé un appel au secours afin de récupérer des masques, j'en ai récupéré une dizaine. L'État semble avoir oublié la protection de ses soldats de première ligne", explique un médecin de SOS Médecins Nord 77. Dimanche 29 mars, selon le dernier bilan dévoilé par les autorités sanitaires, 2 606 personnes étaient mortes dans les hôpitaux français depuis le début de l'épidémie.

L'intense opération de transferts de patients qui s'est ouverte dimanche 29 mars a un seul objectif : soulager les hôpitaux surchargés de la région Grand Est, un des principaux foyers de l'épidémie de coronavirus Covid-19 en France. Dans la matinée, un TGV médicalisé est parti des gares de Mulhouse (Haut-Rhin), puis Nancy (Meurthe-et-Moselle), avec à son bord 36 malades sous assistance respiratoire. Pour eux, direction la Nouvelle-Aquitaine, beaucoup moins touchée par la vague épidémique. Au moins 200 transferts par TGV à venir Dimanche, certains patients ont également été transportés vers l'Allemagne. Ces malades ont été transférés depuis Strasbourg (Bas-Rhin) à bord d'un avion de l'armée de l'air allemande. Ils devraient rester entre deux, voire trois semaines dans les établissements hospitaliers qui les ont accueillis. "Ces transferts devraient être systématisés", explique la journaliste Maëlys Septembre en direct de Strasbourg. Dans les 15 prochains jours, au moins 200 transferts de ce type pourraient avoir lieu au départ du Grand Est en TGV.

Douze malades du coronavirus ont été transférés pendant le week-end par des hélicoptères militaires français depuis des hôpitaux de l'est de la France vers des établissements en Auvergne-Rhône-Alpes et en Allemagne, où quatre patients du CHR de Metz ont été pris en charge, a-t-on appris de sources concordantes.

Le Pr Bertrand Guidet, chef du service de médecine intensive réanimation de l’hôpital Saint-Antoine, à Paris, considère que l'effort doit être collectif afin de réaliser des transferts depuis les zones les plus touchées par le coronavirus vers les zones les plus préservées.

Des étudiants de l’ISAE Supaero, à Toulouse, ont décidé de transformer leur période de confinement forcé en expérience scientifique. Ils simulent la vie d'un astronaute isolé.

JUSTICE ADMINISTRATIVE - Le Conseil d'État a deboute, samedi 28 mars, deux syndicats de soignants qui l'avaient saisi en refere pour reclamer notamment des masques, des "moyens de depistage massif" du coronavirus et l'autorisation pour les medecins et hopitaux de prescrire de la chloroquine "aux patients a risque". Deboutant le Syndicat des medecins Aix et region (SMAER) de ses demandes, la plus haute juridiction administrative a rappele dans sa decision les requisitions de masques ordonnees par le gouvernement. En outre, "les premieres livraisons" de masques commandes par l'executif sont "attendues prochainement", a-t-il note.> Coronarvius : Par trois ordonnance en référé, le @Conseil_Etat rejette les demandes : > \- De fabrication & fourniture de matériel (dont masques) au profit des personnels de santé; > \- De dépistage massif de la population; > \- De délivrance du Plaquenil & autre hydroxychloroquine. https://t.co/EhIoAtRW8Lpic.twitter.com/z5VJbYYkHW> > -- Nicolas Hervieu (@N_Hervieu) March 28, 2020Concernant les tests de depistage, le Conseil a souligne l'"insuffisante disponibilite des materiels" actuellement. Un blanc-seing pour la strategie gouvernementaleAu sujet du traitement par association de l'hydroxychloroquine (antipaludeen) et de l'azithromycine (antibiotique) prone par le SMAER, le Conseil a rappele que "par les decrets des 25 et 26 mars", le gouvernement avait "permis la prescription de l'hydroxychloroquine" aux malades hospitalises, "sous la responsabilite du medecin prescripteur et dans le respect des recommandations du Haut Conseil de la sante publique".Saisi par le syndicat d'infirmiers liberaux Infin'idels d'une autre requete en refere, le Conseil l'a egalement rejetee samedi. Infin'idels reclamait notamment la distribution de masques, gel hydroalcoolique, surblouses, charlottes, gants, surchaussures et lunettes de protection aux "professionnels de sante exposes" au Covid-19."S'agissant des materiels de protection autres que les masques", le Conseil...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce dimanche, 359 personnes supplémentaires sont entrées en soins intensifs. Un chiffre clef pour évaluer l'évolution de l'épidémie.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.