Toxicomanie, Alcoologie, Addictologie

  • Publié le: 15/10/2020
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (75) Paris
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: voir annonce
  • Experience: Voir annonce
  • Référence de l'offre: 307-JRM-R000287_01R
  • Date: A partir du 01/12/2020
Postuler à cette offre

Descriptif du poste

Poste
Au sein d'une équipe pluridisciplinaire et directement rattaché au Médecin Coordonnateur, vous aurez pour missions principales : assurer la prise en charge médicale de 20 patients environ, animer des ateliers et groupe thérapeutiques, établir le diagnostic initial et les réévaluations périodiques, participer au fonctionnement des différentes instances (CME, CLIN, CLUD, CDU, CREX, CLAN, COMEDIMS) et à la démarche qualité.
Le poste prévoit une participation aux astreintes, par roulement.
Statut cadre 39H/semaine avec une 6ième semaine de CP
Salaire selon profil et ancienneté

Profil

Profil
Docteur en médecine obligatoirement inscrit au Conseil National de l'Ordre,vous êtes titulaire d'un diplôme de spécialisation en addictologie, une formation en TCC et/ou en entretien motivationnel seraient fortement appréciés.
Merci de postuler en ligne et/ou d'envoyer votre CV, en toute confidentialité à Véronique STERN :
veronique.stern@jbm-medical.com
Tel : 06 09 54 35 07

Coordonnées Recruteur

Agence JBM Recrutement médecins

4 PLACE DES PYRAMIDES 92800 Puteaux

site internet

Nom du contact: Agence JBM Recrutement médecins

Tel du contact: 0158581460

Email du contact: medecins@jbm-medical.com

A propos de l'établissement

JBM est votre partenaire emploi médical. Notre département MEDECINS recrute et place en CDD et CDI, des médecins toutes spécialités et des pharmaciens hospitaliers, en France, toutes régions. JBM vous propose des postes parfaitement adaptés à vos compétences et à vos souhaits. Inscrivez-vous dès aujourd'hui sur www.jbm-medical.com.
Les fonctions ou intitulés se déclinent au féminin comme au masculin.

Catégories

  • Toxicomanie, Alcoologie, Addictologie
Postuler à cette offre

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

La deuxième vague de coronavirus déferle sur la France. Alors que le scénario du printemps se reproduit, retour, dimanche 25 octobre, sur les choix politiques du déconfinement.

Le nombre de décès des suites du coronavirus s'élève à 116 pour la journée de dimanche, selon les derniers chiffres fournis par Santé publique France.

En France, les chiffres de contamination au coronavirus ne cessent de s'accroître jour après jour. Dimanche 25 octobre, le sombre record de 52 010 cas recensés en 24 heures a même été atteint. Dans tous les hôpitaux de la Loire, les services de réanimation sont au bord de la saturation. C'est également le cas dans certains départements de l'Île-de-France, comme dans les Hauts-de-Seine, dans l'hôpital privé d'Antony. Samedi 24 octobre, il a dû gérer une vague soudaine de patients grièvement atteints par le coronavirus : dix personnes ont été placées en réanimation une seule journée. "On est passé de 35 entrées par jour en réanimation à 90 entrées" "Même phénomène à l'hôpital de Versailles (Yvelines) et dans d'autres hôpitaux d'Île-de-France, indique la journaliste France Télévisions Caroline Sinz, en direct de l'hôpital privé d'Antony. Selon le directeur de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France, on est passé de 35 entrées par jour en réanimation à 90 entrées chaque jour depuis jeudi 22 octobre".

Deux professeurs de santé publique appellent à mettre en place "un confinement nocturne beaucoup plus poussé" dès lundi 26 octobre. "L'idée, c'est vraiment d'essayer de maîtriser cette transmission dans la sphère privée et d'éviter d'abattre l'économie", explique sur franceinfo Philippe Amouyel.

COVID-19 - Le nombre de décès attribuables à la maladie s'est élevé à 116 pour la journée de dimanche, portant le bilan total depuis le début de l'épidémie à 34.761 morts

Un nouveau record a été établi en France dans l'épidémie de Covid-19 avec 52.010 cas supplémentaires enregistrés en 24 heures, selon les chiffres officiels diffusés dimanche.

EPIDEMIE - Les hôpitaux marseillais ont décidé de déprogrammer les opérations non urgentes dès cette semaine, alors qu’un pic de patients atteints du Covid-19 a été atteint ce week-end

Plus de 52.000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés en 24H en France, selon les chiffres publiés dimanche soir par Santé publique France.

Le directeur de l'ARS Île-de-France Aurélien Rousseau s'est inquiété sur BFM TV de la situation qui « se tend et s'accélère » dans les hôpitaux franciliens.

La ville de Bordeaux n'est pour l'instant pas concernée par les mesures de couvre-feu. Mais le maire de la ville, l'EELV Pierre Hurmic se dit prêt à accepter son extension, si cela permet d'éviter un reconfinement. "Je suis quand même très inquiet pour l'avenir", confie-t-il.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.