Psychiatrie

  • Publié le: 10/09/2019
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (63) Puy de Dôme
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: voir annonce
  • Experience: Voir annonce
  • Référence de l'offre: 307-CRB-R000071_11R
  • Date: A partir du 28/02/2020

Descriptif du poste

Poste
Intégré à une équipe 11 médecins dont 7 psychiatres et 4 médecins généraliste exerçant dans un esprit de collaboration, voici vos principales missions :

- Vous aurez à cœur d'assurer les consultations et le suivi médical des patients dont vous aurez la charge. En ce sens, vous veillerez à la constitution et à la bonne tenue du dossier médical
- Vous serez amené à participer aux admissions ainsi qu'à l'élaboration, la mise en œuvre et l'évolution du projet institutionnel de soin
Vous Participerez à l'animation des instances obligatoires et autres groupes de travail de l'établissement.
- Vous participerez à l'animation des réseaux de partenaires extérieurs en lien avec l'activité de l'établissement
- Vous Participerez à la définition et à la mise en œuvre des orientations médicales.
- Vous serez amené à tutorer les internes

Poste en CDI à temps plein
25 congés annuels + 18 RTT
Participation au roulement des astreintes entre les 7 psychiatres, en complément de 4 généralistes
Possibilité de logement durant les premiers mois (logement meublé et équipé pour 1 personne)
Logiciel patient OSIRIS
Prime annuelle de 5 % des salaires versés.
Mutuelle d'entreprise (cotisation familiale prise en charge aux 2/3 par l'employeur soit un coût mensuel résiduel de près de 30 euros environ)
Avantages liés au Comité d'entreprise (chèques vacances, chèques Noël…)
Mise en place d'un Compte Epargne Temps et Plan Epargne Retraite Collectif pour le Retraite

Profil

Profil
Vous êtes Médecin h/f spécialisé en Psychiatrie et inscrit au Conseil de l'ordre des Médecins, ou avec un diplôme européen vous permettant une inscription rapide au CNOM.
Investi(e) dans votre fonction, vous êtes dynamique et avez une capacité à travailler en équipe.

Pour les candidats en exercice, nous tiendrons compte du préavis légal imposé

Vous vous reconnaissez dans ce profil et avez envie d'un nouveau challenge professionnel ?

CONTACTEZ NOUS !


Merci de postuler auprès de :
Christelle Gygi
L'Appel Médical Search – 32 Allée d'Orléans – 33000 Bordeaux
Par mail : christelle.gygi@appelmedicalsearch.com
05 57 14 39 38

Coordonnées Recruteur

Bureau Appel Médical Search Aquitaine Limousin

32 allées d'Orléans 33000 BORDEAUX

site internet

Nom du contact: Bureau Appel Médical Search Aquitaine Limousin

Tel du contact: 05 57 14 39 38

Email du contact: sudouest.recrutement@appelmedicalsearch.com

A propos de l'établissement

L'Appel Médical est le n°1 de l'intérim et du recrutement médical, paramédical, médico-social et pharmaceutique en France et compte près de 95 agences forcément proches de chez vous (+ d'infos sur www.appelmedical.com).
Intérim, libéral, vacation, CDD, CDI... l'Appel Médical est le véritable partenaire emploi des professionnels de santé, des cadres de santé et des médecins.
Nos consultants CDI-CDD vous proposent d'évaluer ensemble vos compétences et de trouver
l'emploi qui réponde à vos objectifs personnels et professionnels. Du recrutement à l'intégration dans votre future équipe de soins ou d'encadrement, l'Appel Médical s'occupe de vous !

Catégories

  • Psychiatrie

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

La ministre de la Santé a estimé, ce mardi, que le risque d'introduction du coronavirus chinois sur le territoire français était "faible", sans pour autant l'exclure. Cette maladie respiratoire hautement contagieuse a déjà fait six morts dans le monde et plusieurs centaines de personnes en sont atteintes.

LIVE - Revivez en direct les derniers événements liés à ce virus qui fait craindre une crise sanitaire

Plusieurs établissements hospitaliers ont arrêté de transmettre à l’Assurance-maladie les données sur les actes médicaux qu’ils réalisent.

"Le risque d'introduction en France est faible mais ne peut pas être exclu", a indiqué Agnès Buzyn ce soir.

Le trentenaire, rentré de Chine la semaine passée, n'avait pourtant visité aucun des marchés d'où ont émané de nombreux cas à Wuhan, foyer de l'épidémie.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a déclaré que le risque d'introduction en France du coronavirus semblable au Sras qui a déjà fait six morts en Chine est «faible mais ne peut pas être exclu».

Le risque d'introduction en France du coronavirus semblable au Sras qui a déjà fait six morts en Chine est "faible mais ne peut pas être exclu", a déclaré mardi la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Les scientifiques lui ont trouvé un nom de code : 2019- nCoV. Un mystérieux virus à l'origine d'une épidémie en Chine qui inquiète le monde entier. S'agit-il d'un virus connu ? Non, le virus est inédit. C'est une série de cas de pneumonies d'origine inconnue qui a alerté les autorités chinoises. Ce virus présente des similitudes avec le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère). Apparu en 2002, il avait fait près de 800 morts. En France, sept cas avaient été identifiés, dont un mortel. Un traitement efficace pour les cas les moins sévères Peut-on le soigner ? À ce jour, aucun vaccin n'existe. Depuis aujourd'hui seulement, les médecins sont capables d'identifier le virus grâce à un test respiratoire. Certains cas peuvent être mortels, mais pour un professeur, un protocole de soins fonctionne dans les cas les moins sévères. "Un traitement symptomatique, associé à de l'oxygénothérapie et parfois un peu de réanimation, permet de contrôler l'infection et de donner le temps à l'organisme de guérir seul", explique-t-il.

Un homme résidant dans l'État de Washington, aux États-Unis, a été diagnostiqué lundi comme porteur du nouveau virus chinois ayant déjà provoqué la mort de six personnes.

C'est une menace prise très au sérieux par les autorités française. Certaines mesures ont été décidées pour éviter la propagation du virus qui sévit depuis un mois en Chine jusqu'en France. La journaliste Sophie Neumayer, en direct du siège de la Direction générale de la santé, fait le point. Une conférence de presse vient d'être accordée. Les autorités se préparent à toutes les éventualités. Une fausse alerte en France "La ministre de la Santé a expliqué que le risque de propagation de cette épidémie est très faible en France, mais il n'est pas totalement exclu, et chaque alerte est prise très au sérieux", explique la journaliste, en évoquant la fausse alerte visant un homme d'une cinquantaine d'années qui revenait de la zone infestée en Chine. Il a été pris en charge au CHU de Nancy (Meurthe-et-Moselle), car présentant de la fièvre et des problèmes respiratoires. Les examens se sont révélés finalement négatifs. Les contrôles ont été renforcés aux aéroports.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.