MEDECINS GENERALISTES

  • Publié le: 11/02/2019
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (19) Corréze
  • Type de contrat: Voir annonce
  • Temps de travail: Temps plein
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA CORREZE (19)
Nouvelle Aquitaine - 250 000 habitants, 1300 agents
recherche

DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES (H/F – temps plein)
CDD 1 an, évolutif en CDI, à partir de janvier 2019

Le Département de la Corrèze met en place un centre de santé départemental pour faire face au défi majeur que constitue la baisse continue du nombre de médecins généralistes sur son territoire.

L’originalité du centre de santé départemental corrézien repose sur son caractère multi sites.
Cette organisation territoriale de proximité va permettre de proposer aux médecins recrutés, ainsi qu’aux habitants, plusieurs lieux de consultations. Aux quatre centres de santé territoriaux situés dans les villes seront ainsi associées des antennes en milieu rural.

Nature du poste :
Assurer des consultations programmées et non programmées et des visites à domicile,- participer à des actions de santé publique, d’éducation et de promotion de la santé, en vous appuyant sur le partenariat local.
Participer à des réunions pluri professionnelles pour les situations complexes et participer à la permanence des soins.
Participer à l’accueil de stagiaires internes en médecine générale, dans les conditions prévues par la faculté de médecine.

En coordination fonctionnelle avec les directions concernées, vous exercerez pour une partie de votre temps (environ 10%) et selon les besoins locaux, des activités de santé publique en lien avec les missions du Département. Vous travaillerez du lundi au samedi midi par roulement.

Profil

MEDECIN GENERALISTE

Docteur en Médecine, titulaire d’un des titres prévu au II de l’article 9 du décret n° 92-785 du 6 août 1992, inscrit au Conseil national de l’Ordre des médecins.

Cadre réglementaire, enjeux et évolution des politiques de santé publique.

Connaissance du dispositif départemental, des missions médico-sociales, des institutions et des partenaires.

Connaissance des acteurs de dispositifs de santé publique.

Techniques de communication écrite, d’entretien, d’aide à la formulation et à la restitution d’information.

Renseignements complémentaires : Docteur BEAUBATIE, Chef du service PMI – Tél : 05.55.93.73.54

Envoyer les candidatures, dans les meilleures délais à :
Monsieur le Président du Conseil Départemental
Courriel : recrutement@correze.fr

Coordonnées Recruteur

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA CORREZE

9 rue René et Emile Fage – BP 199 19005 TULLE

site internet

Nom du contact: Dr.BEAUBATIE

Tel du contact: 05.55.93.73.54

Email du contact: recrutement@correze.fr

Catégories

  • MEDECINE GENERALE

Postuler à ce poste

Quelle est la capitale de la France ?

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Kétoprofène et ibuprofène, les deux médicaments anti-inflammatoires les plus vendus et que l’on prend parfois sans précaution en cas de fièvre avec maux de tête ou de gorge, pourraient favoriser...

L’opération « Puma » fait encore des mécontents. « Dans le Val-d’Oise, il y a clairement eu un problème », admet le directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), Nicolas Revel,...

Les urgences de l'hôpital de Lens (Pas-de-Calais) sont en crise. Le personnel tire la sonnette d'alarme et dénonce des conditions de travail inacceptables. "C'est toujours du rafistolage qu'on fait en attendant d'avoir mieux. Pour le personnel, ce n'est pas des conditions acceptables, pour le patient non plus. On en devient maltraitant avec les patients", explique à France Dominique Monvilliers, aide-soignant au Smur (Service mobile d'urgence et de réanimation) de Lens. La fuite des médecins En cause : la fermeture de 400 places dans les services l'an dernier. À cela s'ajoute le départ volontaire de 11 des 18 médecins urgentistes. C'est le cas d'Élodie Dhenain. Après dix ans aux urgences de Lens, elle jette l'éponge. "Oui, j'en ai eu marre. L'afflux est important, on a l'impression d'être débordé en permanence, de ne pas soigner les gens, et après, il y a des morts. Ça, je ne le supporte plus", explique la médecin urgentiste démissionnaire.

A l’occasion du lancement de la semaine européenne de la vaccination, la ministre de la Santé a dévoilé les premiers résultats encourageants de l’obligation vaccinale, près de 16 mois après son entrée en vigueur.

SANTE - Ewelina Bayer a lancé Food Allergy Friendly, une formation pour que les restaurateurs lillois s'adaptent aux allergies et intolérances alimentaires de leurs clients

Les analyses n’ont pas commencé. Mais d’ores et déjà, des trompes retirées sont mises de côté, attendant de livrer leur(s) secret(s). Le Parisien l’annonce : le comité scientifique d’Alerte...

Ils ont recommencé à aller au resto, à faire du vélo et même quelques petites randonnées. Rien à voir avec les longues marches d’avant, mais déjà beaucoup plus que lorsque Sabine Hahner était,...

Face au cancer de sa soeur Fanny, Tom Leeb, le fils de Michel Leeb, refuse de se laisser abattre. Il préfère garder son humour habituel pour rendre le sourire à la jeune femme n'hésitant pas à se moquer gentiment d'elle sur les réseaux sociaux, mais aussi à l'encourager.

INTERVIEW - Dans son rapport publié ce jeudi, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) pointe la forte consommation française de cannabis, mais aussi de cocaïne. Des drogues devenues très faciles d’accès pour les consommateurs, explique le docteur Dan Véléa

PREVENTION - Le cancer du col de l’utérus, provoqué par le papillomavirus (HPV), est aujourd’hui dépisté avec des frottis alors que, selon un collectif, le test HPV est plus sensible

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.