MEDECINS ET/OU PRATICIENS SPECIALISTES EN PNEUMOLOGIE

  • Publié le: 05/05/2020
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (29) Finistére
  • Type de contrat: Non précisé
  • Temps de travail: Temps plein
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

La Fondation Ildys et le Centre Hospitalier des Pays de Morlaix

Recherchent pour leurs services de pneumologie

MEDECINS ET/OU PRATICIENS SPECIALISTES EN PNEUMOLOGIE dès que possible

• Service de 25 lits d’hospitalisation complète, 5 places d’hospitalisation de jour doté de chambres individuelles.
• Plateau technique de qualité pour environ 360 patients pris en charge par an.
• Le service travaille avec les médecins de toutes spécialités du Centre Hospitalier des Pays de Morlaix et du CHRU de Brest (pneumologues, cardiologues et réanimateurs).
• Un partenariat avec la Fondation ILDYS est établi et autorise des postes à temps partagé (centre de SSR).
• Le service est très investi dans la recherche clinique (CIC du CHRU de Brest et groupement RIMBO (Recherche et Innovation Médicale en Bretagne Occidentale).
• Possibilité de participation à l’enseignement du Master «Effort et insuffisance cardiaque et respiratoire» à la Faculté de médecine de Brest et DIU de réhabilitation respiratoire (sur la région Ouest).
• Possibilité de logement temporaire.

Profil

PNEUMOLOGUE

Renseignements :
Direction des affaires médicales
Mail : secaffmed-com-ssr@ch-morlaix.fr / Tél : 02 98 62 69 11
Ou
Docteur Catherine LE BER
Mail : cleber@ch-morlaix.fr / Tél : 02 98 62 63 02

Coordonnées Recruteur

Fondation Ildys et le Centre Hospitalier des Pays de Morlaix

. .

site internet

Nom du contact: Direction des affaires médicales

Tel du contact: 02 98 62 69 11

Email du contact: secaffmed-com-ssr@ch-morlaix.fr

Catégories

  • Pneumologie
  • Praticien Hospitalier

Postuler à ce poste

Recopiez le nombre 15 en lettres minuscules

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Selon le dernier bulletin de Santé Publique France, le R effectif ou RO demeure supérieur à 1, signe que le virus circule. Il demeure toutefois trois fois inférieur au R observé au moment du pic épidémique. Il était alors de 3, c’est-à-dire qu’une personne infectée en contaminait 3 autres. Comment évolue-t-il dans les régions ?

La campagne de vaccination contre la grippe démarrera le 13 octobre, a annoncé hier le ministre de la Santé Olivier Véran. Pour faire face à la demande, 30% de doses de vaccin supplémentaires ont été commandées.

Jusqu'ou ira la course au vaccin contre le coronavirus ? Londres va accueillir le premier essai mondial de Covid-19 sur l'Homme, dans lequel des volontaires sains seront deliberement infectes par le coronavirus pour evaluer l'efficacite de vaccins experimentaux, revele le Financial Times. Les volontaires recevront un vaccin et, un mois plus tard environ, une dose infectante de SARS-CoV-2 leur sera inoculee « dans des conditions controlees ».Plus de 2.000 personnes ont candidate au Royaume-Uni pour participer a ce « defi humain », lance par le groupe 1Day Soone, qui fait campagne aux États-Unis pour des essais d'infection sur l'humain afin d'accelerer la recherche sur la Covid-19 et d'identifier les meilleurs vaccins. Le projet sera supervise par l'Imperial College de Londres et dirige par hVivo, une entreprise derivee de l'universite Queen Mary.« Les essais sur l'Homme peuvent etre justifies pour le developpement de vaccins et pour fournir des preuves precoces de l'efficacite clinique, en particulier lorsque les taux d'infection du virus sont faibles dans la population », explique l'Agence britannique de reglementation des medicaments et des produits de sante, qui doit encore approuver le projet. Un comite d'ethique independant devra aussi donner son accord. Les risques sont selon l'agence maitrises et minimises. « La securite des participants est notre securite absolue », certifie-t-elle. La centaine de participants seront des jeunes en bonne sante, et un « remede de secours » (le remdesivir) sera a disposition. « [Le coronavirus] est, pour ce groupe, beaucoup moins mortel que d'autres procedures courantes telles que le don d'un rein vivant », appuie Alastair Fraser-Urquhart, l'organisateur de 1Day Sooner au Royaume-Uni. « Nous pourrons ainsi tester tres rapidement une vaste gamme de vaccins. ».

La décision de fermer à nouveau les salles de sport et de yoga pour lutter contre le coronavirus suscite la colère des professionnels.

Quand le héros du film American Pie se masturbe avec une tarte aux pommes, c’est de la sitophilie. Quand, dans une autre scène culte du cinéma, les amants de 9 semaines 1/2 vident avec délices le contenu de leur réfrigérateur, c’est aussi de la sitophilie. Idem quand, au Japon, des sushis sont dégustés sur des […]

Après l'appel de Nicolas Bedos à "vivre quitte à mourir", l'animateur Christophe Dechavanne a "quelques mots" à lui dire sur les masques et le Covid.

Avec le passage de Lille en zone d'alerte renforcée à cause de l'explosion du nombre de cas de Covid-19, le Samu de la métropole nordiste a enregistré une hausse de 15% des appels liés au virus. Pour Philippe Moncho, médecin généraliste lillois en renfort au Samu, le télescopage à venir du nouveau coronavirus, de la gastro et de la grippe risque de mettre sous forte tension les urgences de la ville. "J'ai l'inquiétude de l'automne qui arrive", confie t-il. Des étudiants en médecine sont également arrivés en renfort pour traiter de la surcharge d'appels. Leur mission : faire le tri parmi les appels selon les symptômes déclarés et tracer les cas contacts. "Nos collègues qui ont plus d'expérience que nous sont là pour nous conseiller. Mais je me sens prêt à faire face à une deuxième vague", raconte Isabaud Gallet, étudiant en troisième année de médecine. Comme lui, ce sont tous les professionnels de santé de Lille et de sa région qui sont sur le pont pour faire face à l'accélération de la circulation du virus. Les services de réanimation des hôpitaux de Valenciennes et Dunkerque sont déjà confrontés à un afflux de cas graves de Covid-19.

N'ayant pas respecté la quarantaine après avoir été testés positifs au coronavirus, les voyageurs ont donné naissance à un foyer de contamination d'ampleur.

Le ministre de l'Education nationale veut croire qu'"on ne se contamine pas plus en allant à l'école qu'en vivant d'autres aspects de la vie sociale".

Une enseignante a été mise en examen le 4 septembre dernier pour harcèlement sur mineur, après le suicide d'Evaëlle, 11 ans, à Herblay dans le Val-d'Oise.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.