MÉDECINS DU TRAVAIL

  • Publié le: 15/01/2020
  • Rémunération: Attractive
  • Lieu: (69) Rhône
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: Temps plein ou Temps partiel
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

AST GRAND LYON RECHERCHE

DES MÉDECINS DU TRAVAIL
à temps plein ou temps partiel (H/F).

Nous sommes une association de Santé au travail Lyonnaise, engagée dans une dynamique d’innovation et de projets au service de 16 000 adhérents et 220 000 salariés.

Vous rejoindrez une équipe de 74 médecins spécialisés en Santé au travail et collaborateurs médecins.

Vous bénéficierez de l’appui de nombreux autres métiers spécialisés dans la prévention.

Profil

MÉDECIN DU TRAVAIL

Vous êtes titulaire d’une spécialisation en médecine du travail
(CES ou DES)

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter :
Monsieur STEINMANN, Directeur Général
100, rue du 4 août 1789, 69627 VILLEURBANNE Cedex

jr.steinmann@astgrandlyon.fr

Video

Coordonnées Recruteur

AST GRAND LYON

100, rue du 4 août 1789 69627 VILLEURBANNE Cedex

site internet

Nom du contact: Monsieur STEINMANN, Directeur Général

Tel du contact: .

Email du contact: jr.steinmann@astgrandlyon.fr

A propos de l'établissement

AST GRAND LYON
DE LA MEDECINE DU TRAVAIL A LA SANTE AU TRAVAIL
il est désormais question, non plus de médecine du travail, mais de Santé au Travail et ce changement de vocabulaire entend traduire tout à la fois :
• une ambition nouvelle : celle d’inscrire l’action des la Santé au Travail dans le cadre d’une prévention primaire des risques professionnels, c’est-à-dire le plus en amont possible, afin non plus de parvenir seulement à un dépistage précoce de leurs effets sur la santé ou de procéder aux réparations qu’ils exigent, mais d’éviter leur apparition,
• un champ d’action élargi : la Santé au Travail doit désormais se préoccuper non seulement de l’intégrité physique des salariés, mais également de l’influence de leur travail sur leur état mental,
• des moyens complémentaires et nouveaux lui permettant de mettre en œuvre les compétences pluridisciplinaires qui lui sont désormais nécessaires pour aborder ses nouveaux défis.

Catégories

  • MEDECIN DU TRAVAIL
  • MEDECIN DE PREVENTION

Postuler à ce poste

Combien font 8 divisé par 4

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

La ministre de la Santé a estimé, ce mardi, que le risque d'introduction du coronavirus chinois sur le territoire français était "faible", sans pour autant l'exclure. Cette maladie respiratoire hautement contagieuse a déjà fait six morts dans le monde et plusieurs centaines de personnes en sont atteintes.

LIVE - Revivez en direct les derniers événements liés à ce virus qui fait craindre une crise sanitaire

Plusieurs établissements hospitaliers ont arrêté de transmettre à l’Assurance-maladie les données sur les actes médicaux qu’ils réalisent.

"Le risque d'introduction en France est faible mais ne peut pas être exclu", a indiqué Agnès Buzyn ce soir.

Le trentenaire, rentré de Chine la semaine passée, n'avait pourtant visité aucun des marchés d'où ont émané de nombreux cas à Wuhan, foyer de l'épidémie.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a déclaré que le risque d'introduction en France du coronavirus semblable au Sras qui a déjà fait six morts en Chine est «faible mais ne peut pas être exclu».

Le risque d'introduction en France du coronavirus semblable au Sras qui a déjà fait six morts en Chine est "faible mais ne peut pas être exclu", a déclaré mardi la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Les scientifiques lui ont trouvé un nom de code : 2019- nCoV. Un mystérieux virus à l'origine d'une épidémie en Chine qui inquiète le monde entier. S'agit-il d'un virus connu ? Non, le virus est inédit. C'est une série de cas de pneumonies d'origine inconnue qui a alerté les autorités chinoises. Ce virus présente des similitudes avec le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère). Apparu en 2002, il avait fait près de 800 morts. En France, sept cas avaient été identifiés, dont un mortel. Un traitement efficace pour les cas les moins sévères Peut-on le soigner ? À ce jour, aucun vaccin n'existe. Depuis aujourd'hui seulement, les médecins sont capables d'identifier le virus grâce à un test respiratoire. Certains cas peuvent être mortels, mais pour un professeur, un protocole de soins fonctionne dans les cas les moins sévères. "Un traitement symptomatique, associé à de l'oxygénothérapie et parfois un peu de réanimation, permet de contrôler l'infection et de donner le temps à l'organisme de guérir seul", explique-t-il.

Un homme résidant dans l'État de Washington, aux États-Unis, a été diagnostiqué lundi comme porteur du nouveau virus chinois ayant déjà provoqué la mort de six personnes.

C'est une menace prise très au sérieux par les autorités française. Certaines mesures ont été décidées pour éviter la propagation du virus qui sévit depuis un mois en Chine jusqu'en France. La journaliste Sophie Neumayer, en direct du siège de la Direction générale de la santé, fait le point. Une conférence de presse vient d'être accordée. Les autorités se préparent à toutes les éventualités. Une fausse alerte en France "La ministre de la Santé a expliqué que le risque de propagation de cette épidémie est très faible en France, mais il n'est pas totalement exclu, et chaque alerte est prise très au sérieux", explique la journaliste, en évoquant la fausse alerte visant un homme d'une cinquantaine d'années qui revenait de la zone infestée en Chine. Il a été pris en charge au CHU de Nancy (Meurthe-et-Moselle), car présentant de la fièvre et des problèmes respiratoires. Les examens se sont révélés finalement négatifs. Les contrôles ont été renforcés aux aéroports.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.