Médecin Endocrino-Diabéto (H/F)

  • Publié le: 13/09/2018
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (94) Val de Marne
  • Type de contrat: Activité Libérale
  • Temps de travail: Temps plein
  • Experience: Voir annonce
  • Référence de l'offre: 1220462
  • Date: A partir du 14/09/2018
Postuler à cette offre

Descriptif du poste

RH Santé, cabinet conseil en recrutement de médecins du groupe Adecco recherche pour le compte de son client, un établissement médico-chirurgical privé, leader de l’hospitalisation privée en France et situé dans le département du Val de Marne (94) à 20 minutes de Créteil :Un MEDECIN ENDOCRINOLOGUE H/F pour une installation en libéral temps plein ou temps partielInformations sur la structure :L’établissement dispose d’une capacité de plus de 112 lits et travaille en étroite collaboration avec les établissements hospitaliers de la région. L’établissement est reconnu notamment pour son service de consultations non programmées.Missions :Le médecin intègrera le service de nutrition/obésitéLe médecin assurera :- Les consultations de suivi- Le suivi des patients hospitalisésSi vous êtes intéressé(e), n’hésitez pas à nous envoyer votre CV à l’adresse rhsante@rhsante.fr ou à nous contacter au 01 80 98 12 03 pour que nous puissions vous faire parvenir un complément d’information.

Aptitude(s)

Profil recherché :Médecin avec une expérience significative en diabétologie, force de proposition et capable de s’intégrer dans une équipe.Le candidat doit être inscrit au Conseil National de l'Ordre des médecins en France.

Profil

Voir descriptif

Coordonnées Recruteur

Adecco Medical

75002 Paris

site internet

Nom du contact: Adecco Medical

Tel du contact:

Email du contact:

A propos de l'établissement

Adecco, leader du recrutement intérim en France, vous aide à trouver votre prochain emploi : travail temporaire et intérim en ligne, CDD, CDI, alternance...

Catégories

  • Endocrinologie Et Métabolisme
Postuler à cette offre

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

La preuve en une seule vidéo de 33 minutes.

Une jeune Américaine qui faisait croire qu’elle était médecin est poursuivie par la justice ougandaise pour exercice illégal de la médecine. Selon les avocats de plusieurs mères d’enfants décédés, elle aurait provoqué la mort de centaines d’enfants dans l’est du pays.Il arrivait que des patients l’appellent « docteur ». Peut-être parce que Renee Bach portait une blouse blanche et qu’elle avait souvent un stéthoscope au cou. Mais Renee Bach n’était ni médecin ni infirmière. Elle exerçait la médecine en toute illégalité, allègue une avocate ougandaise. Maître Beatrice Kayaga et deux co-plaignantes, deux mères dont les enfants sont morts en bas âge à sa prétendue « clinique », l’attaquent donc en justice, elle et son ONG américaine.Serving His Children (« Au service de ses enfants ») est pourtant enregistrée en bonne et due forme en Ouganda. Mais sur le papier, il est question d’évangélisme, pas d’enfants malades.Situé à Masese, sur les rives du lac Victoria, ce centre de santé pas comme les autres accueillait principalement des enfants dénutris. Des mères qui avaient entendu dire qu’on y nourrissait les enfants malades gratuitement ont commencé à s’y rendre à partir de 2009. Pour des soins d’une qualité plus que contestable, affirment les avocats des plaignants.Jusqu’en 2015, quand les autorités ont fermé cette « clinique ». Au moins cinq enfants y mouraient chaque semaine. C’est du moins ce qu’allègue la plainte, en se fondant sur les témoignages d’anciens employés.Le procès à la Haute Cour de l'Ouganda devrait reprendre en janvier.

CANICULE - En cette période de canicule, il est conseillé de boire entre 1,5 et 3 litres d’eau. Au-delà, certains docteurs alertent sur des possibles coma hydraulique, insomnie et forte transpiration. À l’inverse, si la quantité d’eau bue ne l’est pas en assez grosse quantité, il est possible d’avoir un coup de chaud.

VIANDE - Ces produits ont été commercialisés du 21 avril 2019 au 26 juin 2019

La journée s'annonçait caniculaire à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) mercredi 26 juin au matin, quand Marie Bonnetot, infirmière libérale, commençait sa tournée. L'infirmière a les clés de la plupart de ses patients. Comme chaque matin, elle est chargée d'aider sa patiente Denise Roy à se lever. Après la prise de médicaments, les premiers soins. Inlassablement, Marie Bonnetot répète les consignes à sa patiente. Éviter le drame de 2003 Au pas de course, l'infirmière continue sa tournée. Avec ces températures caniculaires, pas question de faire attendre ses patients. Un homme de 70 ans fait partie des patients qui l'inquiètent le plus. La chaleur pourrait aggraver sa pathologie, elle lui fait une prise de sang pour contrôler son état. Clermont-Ferrand était l'une des villes les plus chaudes de France mercredi 26 juin, le mercure affichait 43°C. Le traumatisme de la canicule d'il y a 16 ans reste prégnant. "2003 a été une grosse gifle pour nous et on ne veut absolument pas réitérer cet épisode-là", explique l'infirmière.

L'Agence nationale de sécurité du médicament confirme la "sécurité d'emploi" des vaccins: "Aucun nouveau signal de sécurité n'a été mis en évidence".

L'égérie des yéyés lutte contre un cancer du pharynx qui l'affaiblit en raison d'un traitement très lourd. Elle craint de ne plus pouvoir chanter à l'avenir.

SPORT - Les RUBieS, le club de rugby à 5 de soignants et malades du cancer, organise ce samedi sa première journée autour de la question du sport et de la santé à Toulouse

Si les fins de contrats seront comptabilisées dès 2020 dans le cadre de la réforme de l'assurance chômage, le bonus ou malus appliqué sur la cotisation chômage d'une entreprise n'entrera en vigueur qu'en 2021.

Bientôt, le vapotage n'aura plus droit de cité dans la métropole californienne, où la vente des cigarettes électroniques va être interdite.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.