MÉDECIN COORDONNATEUR

  • Publié le: 24/09/2019
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (84) Vaucluse
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: voir annonce
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

L’EHPAD COURTHEZON-JONQUIERES
ET
L’EHPAD DE SARRIANS
RECHERCHENT
1 MÉDECIN COORDONNATEUR (H/F – CDI)
Poste à pourvoir à partir du 2 septembre 2019

Répartition de l’activité :
- 0,70 ETP sur l’EHPAD COURTHEZON-JONQUIERES
- 0,30 ETP sur l’EHPAD de SARRIANS

Missions :
- Élabore, avec le concours de l’équipe soignante, le projet général de soins, s’intégrant dans le projet d’établissement, et coordonne et évalue sa mise en oeuvre ;
- Donne un avis sur les admissions des personnes à accueillir en veillant notamment à la compatibilité de leur état de santé avec les capacités de soins de l’institution ;
- Préside la commission de coordination gériatrique chargée d’organiser l’intervention de l’ensemble des professionnels salariés et libéraux au sein de l’établissement ;
- Evalue et valide l’état de dépendance des résidents et leurs besoins en soins requis ;
- Veille à l’application des bonnes pratiques gériatriques, y compris en cas de risques sanitaires exceptionnels, formule toute recommandation utile dans ce domaine et contribue à l’évaluation de la qualité des soins ;
- Contribue auprès des professionnels de santé exerçant dans l’établissement à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions de médicaments et des produits et prestations ;
- Contribue à la mise en oeuvre d’une politique de formation et participe aux actions d’information des
professionnels de santé exerçant dans l’établissement ;
- Elabore un dossier type de soins ;
- Etablit, avec le concours de l’équipe soignante, un rapport annuel d’activité médicale qu’il signe
conjointement avec le directeur de l’établissement ;
- Donne un avis sur le contenu et participe à la mise en oeuvre de la ou des conventions conclues entre
l’établissement et les établissements de santé au titre de la continuité des soins ainsi que sur le contenu
et la mise en place, dans l’établissement, d’une organisation adaptée en cas de risques exceptionnels ;
- Collabore à la mise en oeuvre de réseaux gérontologiques coordonnés et d’autres formes de coordination ;
- Identifie les risques éventuels pour la santé publique dans les établissements et veille à la mise en oeuvre de
toutes mesures utiles à la prévention, la surveillance et la prise en charge de ces risques ;
- Réalise des prescriptions médicales pour les résidents de l’établissement au sein duquel il exerce ses
fonctions de coordinateur en cas de situation d’urgence ou de risques vitaux ainsi que lors de la survenue de
risques exceptionnels ou collectifs nécessitant une organisation adaptée des soins ;

Rémunération : Par rapport au traitement indiciaire d’un praticien hospitalier au 12e échelon.

Profil

MÉDECIN COORDONNATEUR

Envoyer lettre de candidature + CV :
EHPAD COURTHEZON-JONQUIERES
M. NAVARRO – Directeur
14 avenue Biscarrat Bombanel
84150 JONQUIERES
Courriel : grh@ehpadjonquieres.fr

Coordonnées Recruteur

EHPAD COURTHEZON-JONQUIERES

14 avenue Biscarrat Bombanel 84150 JONQUIERES

site internet

Nom du contact: M. NAVARRO

Tel du contact: .

Email du contact: grh@ehpadjonquieres.fr

Catégories

  • Gériatrie, Gérontologie
  • MEDECINE GENERALE
  • Médecin Coordonnateur

Postuler à ce poste

Combien font 2 fois 3

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

ETATS-UNIS - Donald Trump est le premier président américain à participer à la Marche pour la vie

Trois cas du nouveau coronavirus chinois ont été "confirmés" en France, sur des patients hospitalisés à Paris et Bordeaux, ont annoncé vendredi soir les autorités sanitaires françaises, soulignant qu'il s'agissait des "premiers cas européens".

Des patients à Paris et Bordeaux ont été placés en isolement vendredi après avoir été contaminés par le virus chinois.

BILAN - Donald Trump avait assuré après l'attaque qu'aucun Américain n'avait été blessé

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé qu'il étudiait un moyen d'évacuer les Français présents à Wuhan.

PARIS (Reuters) - Un troisième cas d'infection par le nouveau coronavirus apparu en Chine a été confirmé en France, annonce vendredi soir le ministère de la santé, quelques heures après avoir signalé les deux premiers. "La ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé ce vendredi 24 janvier deux premiers cas d’infection par le nouveau coronavirus 2019-nCoV.

LIVE - Suivez avec nous en direct les évènements liés au coronavirus qui a déjà fait 26 morts et mortes en Chine…

Nicolas Florian s'est voulu rassurant après la confirmation d'un cas de coronavirus à Bordeaux, mais le maire de la ville affirme qu'il "ne faut pas sombrer dans la panique".

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse de 0,58% vendredi, sur fond d'inquiétude croissante face à l'épidémie due au coronavirus apparu en Chine, dont deux cas - les premiers en Europe - viennent d'être confirmés en France. L'indice Dow Jones a cédé 170,36 points à 28.

Un troisième cas de coronavirus a été confirmé vendredi soir, a annoncé vendredi soir le ministère de la Santé. En début de soirée, la ministre Agnès Buzyn avait déjà confirmé deux premiers cas, soulignant qu'il s'agissait des « premiers cas européens ».Le troisième cas est un « proche parent de l'un des cas, qui était en cours d'investigation » et qui « vient d'être confirmé », indique le ministère de la Santé vendredi soir, quelques heures après avoir signalé les deux premiers cas.« Les trois patients, ayant séjourné en Chine, sont actuellement hospitalisés dans des établissements de santé de référence (ESR), l’un à Bordeaux et deux à Paris. Toutes les mesures d’isolement et d’hygiène nécessaires ont été prises », indique le ministère.Les premiers cas européens, indique Agnès Buzyn« Nous sommes en train de remonter l'histoire de ces patients positifs de façon à rentrer en contact avec les personnes qu'ils ont croisées », a expliqué la ministre lors d'un point presse vendredi en début de soirée, notant que la période d'incubation était probablement « autour de 7 jours, entre 2 et 12 jours ».« Nous avons aujourd'hui les premiers cas européens, probablement parce que nous avons mis au point le test très rapidement et que nous sommes capables de les identifier », a indiqué la ministre. « Il faut traiter une épidémie comme on traite un incendie, très vite repérer la source » et le « circonscrire le plus vite possible » a-t-elle encore déclaré.Ne pas se rendre aux urgences en cas de symptômesLes personnes avec qui les patients positifs au coronavirus ont été en contact doivent « prendre leur température plusieurs fois par jour, contacter le centre 15 en cas de symptôme et rester chez eux pour l'instant pour éviter tout contact ultérieur qui favoriserait la propagation du virus », a insisté la ministre, qui a appelé à ne pas se rendre aux urgences en cas de symptômes.Le premier patient, âgé de 48 ans, est revenu le 22 janvier en France après « quelques jours » en Chine où il est notamment « passé par Wuhan », et a été hospitalisé jeudi à Bordeaux, a précisé Agnès Buzyn. « Il va bien », a assuré la ministre. Quant au deuxième patient, la ministre n'a pas été en mesure de donner des informations, indiquant uniquement avoir eu l'information ce vendredi soir qu'il était hospitalisé à l'hôpital Bichat à Paris et qu'il revenait de Chine.Quant aux voyageurs qui rentrent de Chine, « il est important de se surveiller, et au moindre signe respiratoire ou si on a de la fièvre, il ne faut pas aller aux urgences, il faut appeler le centre 15 qui vient chercher le patient », a insisté la ministre de la Santé.Le bilan officiel de la maladie causée par ce coronavirus apparu en décembre sur un marché de la ville chinoise de Wuhan, dans le centre du pays, s'est encore aggravé ce vendredi, avec 26 morts, selon un bilan des autorités chinoises.Avec AFP

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.