MÉDECIN COLLABORATEUR H/F

  • Publié le: 17/09/2018
  • Rémunération: Voir annonce
  • Lieu: (38) Isére
  • Type de contrat: Voir annonce
  • Temps de travail: Temps plein ou Temps partiel
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

SERVICE INTERENTREPRISES DE SANTE AU TRAVAIL NORD ISERE
Siège social Bourgoin-Jallieu, 40 kms au sud-est de Lyon
Recherche

MÉDECIN COLLABORATEUR H/F

temps partiel ou temps plein
Secteur très dynamique, forte activité tertiaire, industrielle et logistique

- Autonomie de l’équipe médicale dans la gestion de l’activité (visites médicales et AMT)
- 19 médecins, 6 IDEST
- Equipe de 9 « chargés de prévention»: 9 IPRP (ergonomie, risque chimique, évaluation risques professionnels, métrologie, SST et PRAP)
- STETHO 2012, réseau informatique
- Rémunération sur 13 mois : reprise ancienneté + divers

Profil

MÉDECIN

Prise en charge du DIU de médecine du travail, le cas échéant

Renseignements : Monsieur Laurent MOTTE, directeur
04 37 03 03 71 / 06 66 34 76 16, E.mail : laurent.motte@sistni.fr
Candidatures + CV à :
SISTNI, 128 avenue des Marronniers, CS22006, 38307 BOURGOIN-JALLIEU cedex

Coordonnées Recruteur

SISTNI- SANTE AU TRAVAIL

128 Avenue des Marronniers 38300 BOURGOIN JALLIEU

site internet

Nom du contact: Mr Laurent MOTTE

Tel du contact: 04 37 03 03 71

Email du contact: laurent.motte@sistni.fr

A propos de l'établissement

Bourgoin-Jallieu, située à proximité immédiate des autoroutes, des aéroports, et des gares SNCF occupe une position stratégique au coeur de la région Rhône-Alpes.

Les zones d'activités se remplissent et accueillent, dans de bonnes conditions, des artisans et des entreprises régionales, nationales, ou internationales de différents secteurs

Catégories

  • MEDECINE GENERALE
  • Médecin Collaborateur

Postuler à ce poste

Quelle est la capitale de la France ?

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Certaines études le montrent: les professionnels de santé sont moins tolérants envers les patients obèses. Pour lutter contre cette «grossophobie», des initiatives se mettent en place.

SEXUALITÉ- La vie sexuelle après l'arrivée de bébé, c'est un peu la spécialité d'Adrian Kulp, spécialiste en parentalité, auteur de "We're Pregnant: The First-Time Dad's Pregnancy Handbook" et père de quatre enfants. Sa femme a allaité chacun d'eux pendant 26 mois à la suite de ses grossesses.

SEXUALITÉ - De plus en plus, le porno grand public fait débat. On met en cause sa facilité d'accès en ligne, l'image d'une femme soumise et parfois non consentante qu'il place au cœur de ses scènes, elles-mêmes tournées à la chaîne dans des studios aux conditions plus que discutables, l'exploitation de clichés racistes, sexistes et misogynes. L'addition est lourde.

SANTÉ MENTALE - En décembre dernier, un entrepreneur indien de 22 ans a reconnu souffrir d'une addiction qui semblait jusque-là trop banale et bénigne pour faire l'objet d'un diagnostic. Ce jeune homme était accro aux séries diffusées sur internet.

Sur le parvis Notre-Dame, en plein cœur de l’Hôtel Dieu, à Paris, l’ancien service de réanimation a laissé place à des salles d’activité physique depuis trois ans. Immersion dans ce centre de réhabilitation par le sport.

Seuls 11% des patients ayant reçu d'autres types de traitements présentent une amélioration "durable".

Contrairement à la chimiothérapie, qui cherche à détruire la tumeur, l’immunothérapie aide le système immunitaire à reconnaître les cellules cancéreuses et à s’en débarrasser.

Beaucoup d'études, mais peu de réponses définitives. Le chocolat nous donnerait de l'acné... ou non. Des études affirment que oui, d'autres que pas du tout. C'est compliqué, même pour les scientifiques. Dans le domaine alimentaire, beaucoup d'analyses suggèrent que les produits à indice glycémique élevé, c'est-à-dire riches en glucides et en sucres ...

La journée internationale des cancers de l’enfant qui a lieu ce 15 février nous rappelle que si des progrès considérables ont été accomplis, des efforts restent à faire pour améliorer la prise en charge et la recherche.

Désormais, l’un des principaux obstacles n’est plus le coût du traitement mais le dépistagedes personnes infectées par le virus à leur insu.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.