MEDECIN

  • Publié le: 14/10/2019
  • Rémunération: CCNT 66 (convention collective 66)
  • Lieu: (78) Yvelines
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: Temps partiel
  • Experience: Indifférent

Descriptif du poste

AMPP Viala recherche
2 postes de médecins H/F à pourvoir en CMPP :
soit 1 pédopsychiatre
soit 1 psychiatre
soit 1 pédiatre
soit 1 neuro-pédiatre.

0.50 ETP au CMPP d’Antony 92 en médecin directeur

De 0.25 à 0.75 ETP au CMPP de Vernouillet 78 en MEDECIN CONSULTANT

Salaires selon CCN 66

A pourvoir dans les meilleurs délais

Profil

Adresser candidature à :
contact@amppviala.fr
ou à :
AMPP Viala 29 rue du Docteur Finlay 75015 Paris

Coordonnées Recruteur

AMPP VIALA

29 rue du Docteur Finlay 75015 PARIS

site internet

Nom du contact: RESSOURCES HUMAINES

Tel du contact: 01 44 37 19 30

Email du contact: contact@amppviala.fr

A propos de l'établissement

L'AMPP Viala, présidée par M. Jean-Martin COHEN-SOLAL, est une Association qui participe à la continuité des soins au travers d’établissements existants ou en développement : les Centres Médico-Psycho-Pédagogique qui contribuent à la prévention et aux soins de pédopsychiatrie en s’appuyant sur les acquis de la médecine, de la pédagogie et de la psychothérapie.
Les 10 CMPP de l’Association reçoivent chaque année 3500 enfants et adolescents de 0 à 20 ans sur une trentaine de communes de l'Ile de France
L'AMPP Viala cherche à développer des synergies cliniques et théoriques avec d'autres acteurs ou institutions du champ pédopsychiatrique.

Elle est ainsi partie prenante de la création du réseau pédopsychiatrique Paris Sud, de l'Association des CMPP de Seine St Denis, de l'Association des CMPP de l'Essonne et de l'Association des CMPP du Val d'Oise.

Catégories

  • Pédiatrie maladie des enfants
  • Psychiatrie
  • Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent
  • Neuropédiatrie

Postuler à ce poste

Combien font 5 moins 2

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

ETATS-UNIS - Donald Trump est le premier président américain à participer à la Marche pour la vie

Trois cas du nouveau coronavirus chinois ont été "confirmés" en France, sur des patients hospitalisés à Paris et Bordeaux, ont annoncé vendredi soir les autorités sanitaires françaises, soulignant qu'il s'agissait des "premiers cas européens".

Des patients à Paris et Bordeaux ont été placés en isolement vendredi après avoir été contaminés par le virus chinois.

BILAN - Donald Trump avait assuré après l'attaque qu'aucun Américain n'avait été blessé

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé qu'il étudiait un moyen d'évacuer les Français présents à Wuhan.

PARIS (Reuters) - Un troisième cas d'infection par le nouveau coronavirus apparu en Chine a été confirmé en France, annonce vendredi soir le ministère de la santé, quelques heures après avoir signalé les deux premiers. "La ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé ce vendredi 24 janvier deux premiers cas d’infection par le nouveau coronavirus 2019-nCoV.

LIVE - Suivez avec nous en direct les évènements liés au coronavirus qui a déjà fait 26 morts et mortes en Chine…

Nicolas Florian s'est voulu rassurant après la confirmation d'un cas de coronavirus à Bordeaux, mais le maire de la ville affirme qu'il "ne faut pas sombrer dans la panique".

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse de 0,58% vendredi, sur fond d'inquiétude croissante face à l'épidémie due au coronavirus apparu en Chine, dont deux cas - les premiers en Europe - viennent d'être confirmés en France. L'indice Dow Jones a cédé 170,36 points à 28.

Un troisième cas de coronavirus a été confirmé vendredi soir, a annoncé vendredi soir le ministère de la Santé. En début de soirée, la ministre Agnès Buzyn avait déjà confirmé deux premiers cas, soulignant qu'il s'agissait des « premiers cas européens ».Le troisième cas est un « proche parent de l'un des cas, qui était en cours d'investigation » et qui « vient d'être confirmé », indique le ministère de la Santé vendredi soir, quelques heures après avoir signalé les deux premiers cas.« Les trois patients, ayant séjourné en Chine, sont actuellement hospitalisés dans des établissements de santé de référence (ESR), l’un à Bordeaux et deux à Paris. Toutes les mesures d’isolement et d’hygiène nécessaires ont été prises », indique le ministère.Les premiers cas européens, indique Agnès Buzyn« Nous sommes en train de remonter l'histoire de ces patients positifs de façon à rentrer en contact avec les personnes qu'ils ont croisées », a expliqué la ministre lors d'un point presse vendredi en début de soirée, notant que la période d'incubation était probablement « autour de 7 jours, entre 2 et 12 jours ».« Nous avons aujourd'hui les premiers cas européens, probablement parce que nous avons mis au point le test très rapidement et que nous sommes capables de les identifier », a indiqué la ministre. « Il faut traiter une épidémie comme on traite un incendie, très vite repérer la source » et le « circonscrire le plus vite possible » a-t-elle encore déclaré.Ne pas se rendre aux urgences en cas de symptômesLes personnes avec qui les patients positifs au coronavirus ont été en contact doivent « prendre leur température plusieurs fois par jour, contacter le centre 15 en cas de symptôme et rester chez eux pour l'instant pour éviter tout contact ultérieur qui favoriserait la propagation du virus », a insisté la ministre, qui a appelé à ne pas se rendre aux urgences en cas de symptômes.Le premier patient, âgé de 48 ans, est revenu le 22 janvier en France après « quelques jours » en Chine où il est notamment « passé par Wuhan », et a été hospitalisé jeudi à Bordeaux, a précisé Agnès Buzyn. « Il va bien », a assuré la ministre. Quant au deuxième patient, la ministre n'a pas été en mesure de donner des informations, indiquant uniquement avoir eu l'information ce vendredi soir qu'il était hospitalisé à l'hôpital Bichat à Paris et qu'il revenait de Chine.Quant aux voyageurs qui rentrent de Chine, « il est important de se surveiller, et au moindre signe respiratoire ou si on a de la fièvre, il ne faut pas aller aux urgences, il faut appeler le centre 15 qui vient chercher le patient », a insisté la ministre de la Santé.Le bilan officiel de la maladie causée par ce coronavirus apparu en décembre sur un marché de la ville chinoise de Wuhan, dans le centre du pays, s'est encore aggravé ce vendredi, avec 26 morts, selon un bilan des autorités chinoises.Avec AFP

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.