INFIRMIÈRE EN SANTÉ AU TRAVAIL EN CDD 6 MOIS.

  • Publié le: 23/12/2019
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: Ile de France
  • Type de contrat: CDD
  • Temps de travail: Temps plein ou Temps partiel
  • Experience: 2 à 5 ans
  • Référence de l'offre: 0024760-31336075
Postuler à cette offre

Descriptif du poste

Référence de l’offre : 0024760-31336075
Type de contrat : CDD
Localisation : Paris 75115, FR
Durée du contrat : 6 mois
Niveau d’études : Bac +3
Années d’expérience : 2-3 ans

Description du poste :
- Vous assurez le suivi médical et administratif du personnel en :
- planifiant et organisant les visites médicales
- préparant les dossiers médicaux (transfert, réception, archivage)
- accueillant les salarié et en mettant à jour son dossier
- réalisant l'entretien pré clinique et les examens paracliniques (audiogrammes, visiotests, biologie …selon le
protocole établi par le médecin)
- saisissant les données informatiques
- organisant les examens réalisés en externe
- réalisant sous délégation du médecin du travail et dans le cadre du protocole établi, des VIP (visites
d'information et de prévention) ou des VSI (visite de suivi intermédiaire).
Vous participez aux activités administratives :
- vous tenez le tableau de bord de l'activité du service en vue de faciliter la rédaction du rapport annuel
d'activité, et fournissez les indicateurs de suivis.
- vous assurez un suivi du courrier
- vous gérez et surveillez le matériel, les consommables et les équipements du service, ainsi que la pharmacie
et les vaccins.
Vous assurez également :
- des actions de promotion de l'éducation pour la santé
- des enquêtes épidémiologiques
Vous contribuez à la rédaction des documents réglementaires (fiche d'entreprise, Rapport annuel
d'activité…).

Profil

Vous disposez d'un diplôme d'état infirmier avec une formation ET une expérience en santé au travail
Compétences :
Avoir le sens de l'autonomie, de l'organisation, de la planification et méthode.
Accueillir, écouter, orienter.
Capacité à travailler en équipe.
Se positionner dans le respect de la déontologie et éthique.
Savoir transmettre prévention primaire secondaire et tertiaire.
Analyse situations de travail et conseils.
Prendre en compte la dimension politique et stratégique de l'entreprise dans son travail.
Apporter son expertise dans un environnement projet.
Gestion des urgences.
Le plus de l'offre :
Vous êtes amené à travailler au siège d'ORANGE avec des interlocuteurs variés et en pluridisciplinarité au
sein d'une équipe structurée de deux médecins et deux infirmières.

Coordonnées Recruteur

ORANGE

. 75115 PARIS

site internet

Nom du contact: .

Tel du contact: .

Email du contact: .

A propos de l'établissement

Description de l’entreprise :
Au sein de la direction des Fonctions Support et Finances vous contribuez au bon fonctionnement du service
de santé au travail dans le respect du code de déontologie infirmier et vous assistez les médecins du travail
dans l'ensemble de leurs missions.

Catégories

  • INFIRMIER SANTE AU TRAVAIL
  • INFIRMIER
Postuler à cette offre

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

Après quinze jours de déconfinement, l'épidémie de coronavirus semble refluer et le gouvernement a lancé lundi le "Ségur de la Santé", vaste concertation destinée à améliorer "dans les tout prochains mois" les conditions de travail et la rémunération des soignants.

L’Afrique comptait ce lundi 25 mai 112 290 cas confirmés de coronavirus. Le Covid-19 a déjà coûté la vie à 3 359 personnes sur le continent, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. Les pays les plus touchés par l’épidémie sont l’Afrique du Sud, l’Egypte, l’Algérie et le Nigeria. * Seulement 1,5% des cas de coronavirus dans le monde en AfriqueDurant une conférence de presse sur l’état de la pandémie dans le monde, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, est revenu sur la situation du continent africain. 1,5% des cas confirmés de coronavirus dans le monde se trouve en Afrique, et seulement 0,1% des décès liés à la maladie. « Ces chiffres ne dressent pas un tableau complet. Les capacités de tests doivent toujours être renforcées, et il est probable que tous les cas n’aient pas été détectés. Cependant, l’Afrique reste pour l’instant épargnée par l’épidémie, comparée à d’autres régions du monde », a déclaré le directeur de l’OMS. * Réouverture des écoles du Grand AbidjanEn Côte d’Ivoire, les établissements scolaires d’Abidjan et de sa périphérie ont rouvert ce lundi matin, une semaine après la reprise des classes dans le reste du pays. Les élèves de primaire et du secondaire reprennent donc le chemin de l’école pour des cours qui se poursuivront jusqu’au 14 août prochain. Tous les enfants devront porter un masque, et une rotation d’un jour par groupe d’élèves est prévue afin d’assurer la distanciation sociale, a indiqué la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara. Les établissements scolaires avaient fermé leurs portes le 17 mars. * L'Afrique du Sud continue à alléger ses mesures de confinementLe président Cyril Ramaphosa a annoncé dimanche 24 mai le passage du niveau 4 au niveau 3 des restrictions, à partir du 1er juin. Les frontières du pays resteront fermées, mais le couvre-feu devrait être levé, les écoles secondaires rouvertes, tout comme la plupart des commerces. Les activités « à risque » comme les restaurants, les bars, les événements sportifs ou les salons de coiffure resteront en revanche fermés. L’assouplissement des mesures devrait permettre à près de 8 millions de personnes de retourner au travail. La vente d'alcool sera à nouveau autorisée, sous certaines conditions, mais la vente de tabac reste interdite. Le pays enregistre désormais 22 583 cas confirmés de coronavirus et 429 décès. * Premiers cas enregistrés à Maurice depuis près d’un moisLes autorités sanitaires de Maurice ont enregistré deux nouveaux cas positifs au coronavirus dimanche soir, une première depuis le 26 avril dans le pays. Les deux personnes contaminées figurent parmi un groupe de rapatriés en provenance d’Inde, mis en quarantaine à leur arrivée sur l’île. Selon le porte-parole du comité de communication sur le Covid-19, les malades sont de la même famille et tous les deux asymptomatiques.Sur l’île Maurice, l’état d’urgence est maintenu jusqu’au 1er juin. La première phase du déconfinement est en vigueur depuis le 15 mai, autorisant la reprise de certaines activités, comme les salons de coiffure, boulangeries et boucheries. Marchés, bars et centres commerciaux rouvriront leurs portes à partir de la semaine prochaine. Les établissements scolaires seront en revanche fermés jusqu’au 1er août. * Au Ghana, des consultations pour un allègement des restrictionsLe président ghanéen Nana Akufo-Addo annonce que des consultations sont en cours pour alléger les restrictions en vigueur dans le pays. Les conclusions doivent être rendues publiques au cours de la semaine. « Nous devons nous diriger vers un retour à la normale, tout en garantissant la sécurité, car nous ne pouvons vivre sous ses restrictions éternellement », a déclaré le chef d’Etat dans un discours célébrant la fin du ramadan ce dimanche. Selon lui, le Ghana est désormais prêt pour un assouplissement des mesures, compte tenu du très faible nombre de décès et d‘hospitalisations dans le pays, et du renforcement des capacités de tests et de traitements. A ce jour, le Ghana recense 6 808 cas de coronavirus et 32 décès.  * En Egypte, le syndicat des médecins met en garde contre une « catastrophe sanitaire »Dans un communiqué publié ce lundi, un syndicat de médecins en Egypte accuse le ministère de la Santé de « passivité et négligence » face à la propagation du nouveau coronavirus parmi le personnel soignant. Depuis le début de la pandémie dans le pays, 350 médecins ont été testés positifs au Covid-19 et 19 sont décédés. L’organisation syndicale menace le gouvernement de poursuites judiciaires pour ce qu’il assimile à des « homicides par négligence », et avertit sur un « possible effondrement total du système de santé qui pourrait mener à une catastrophe sanitaire ». Depuis le début du mois en Egypte, les 17 hôpitaux utilisés pour le placement à l’isolement sont arrivés à saturation. Le gouvernement indique en préparer une dizaine d’autres à accueillir les patients atteints du coronavirus.  * Hausse des cas à DjiboutiDjibouti a-t-il lancé son déconfinement trop tôt ? L’épidémie reprend de manière inquiétante depuis le 10 mai et l’allègement des restrictions dans le pays, avec 100 à 200 nouveaux cas par jour. Le pays enregistre aujourd'hui près de 2 200 cas pour seulement un million d’habitants. Pour l’opposant Abdourahman Mohamed Guelleh, le régime s’est laissé aveugler par la baisse du nombre de malades et « s’est précipité par peur d’aggraver les problèmes économiques et la grogne sociale ».Mais Daoud Houmed, porte-parole de la majorité, explique l’important nombre de malades par le choix d’une stratégie de tests massifs. La hausse récente serait due à une intensification de cette campagne. Désormais, environ un millier de tests sont pratiqués tous les jours. « On savait que la courbe allait reprendre. Et ça va continuer, d’autant qu’on vise 5 000 tests quotidiens », explique-t-il. Aujourd’hui, Djibouti est l’un des pays du continent pratiquant le plus de tests. Il affiche un faible taux de mortalité, à moins de 1%. « On s’est dotés d’un laboratoire. L’armée a érigé des barrages. Notre riposte est coûteuse mais efficace », indique Daoud Houmed.  * A Madagascar, situation inquiétante dans la deuxième ville du paysLe gouvernement malgache a annoncé l’envoi de renforts de militaires et de médecins à Tamatave, deuxième plus grande agglomération du pays. Ces derniers jours, plusieurs cadavres ont été retrouvés dans les rues de la ville, et les causes de ces morts ne sont pas encore connues. « Les médecins doivent faire des examens approfondis pour voir si les décès doivent être imputés à une autre maladie ou s'ils sont vraiment dus à la détresse respiratoire aiguë sévère, la forme critique du Covid-19 », a expliqué la porte-parole du centre de commandement opérationnel anti-Covid-19, Hanta Marie Danielle Vololontiana, lors de son allocution quotidienne à la télévision nationale dimanche.Les militaires envoyés en renfort doivent faire appliquer les mesures barrières, comme le port du masque et la distanciation sociale. L’équipe médicale doit, de son côté, distribuer du Covid-Organics à la population, décoction à base d’artemisia présentée par le président malgache comme un remède au coronavirus. Le Conseil des ministres a également annoncé l’ouverture d’une enquête sur les causes de la mort d’un médecin retrouvé pendu ce dimanche dans sa chambre d’hôpital à Tamatave, après avoir été testé positif au Covid-19.  * Oxfam alerte sur la situation des femmes au Burkina Faso pendant la crise sanitaireSelon un rapport d’Oxfam, plus d’un million de femmes sont confrontées à une augmentation des violences sexuelles, de la faim et du manque d’eau au Burkina Faso, en raison de la pandémie de coronavirus et des conflits préexistants. « Le rapport révèle les immenses lacunes dans la réponse humanitaire insuffisante, voire inexistante par endroits. Les jeunes filles et les femmes sont beaucoup plus vulnérables et exposées dans cette crise et nous devons mieux les protéger et répondre à leurs besoins », explique Jon Cerezo, responsable de campagne humanitaire Oxfam France. Pour l’ONG, la misère causée par la pandémie mondiale expose les femmes à l’exploitation sexuelle. * Le président nigérian déplore l’impact économique de la crise sanitaireMuhammadu Buhari s’inquiète de l’impact sur l’économie de la crise du coronavirus. Dimanche, le chef d’Etat a déclaré que le pays n’avait plus assez de fonds pour importer de la nourriture, et a encouragé les agriculteurs à continuer le travail, afin de produire assez pour l’ensemble de la population. La semaine dernière, c’était la ministre des Finances qui alertait sur la réalité de la situation : l’économie nigériane pourrait plonger jusqu’à -8,9% dans un scénario catastrophe. * Pour la Journée de l’Afrique, de la musique contre le Covid-19Trois concerts virtuels rassemblant les grands noms de la scène musicale africaine ont été organisés ce 25 mai pour célébrer journée de l’Afrique. Dans l’après-midi, la chaîne panafricaine Trace a diffusé un show au profit du Fonds de réponse au Covid-19 de l’Union africaine, avec les performances notamment de Chidinma, Salif Keïta et Awilo Longomba.Sur MTV Base Africa, l’acteur britannique d’origine sierra-leonaise Idris Elba a de son côté animé l’Africa Day Concert at Home, dont les bénéfices seront reversés au Programme alimentaire mondial (PAM) et à l’Unicef dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. A l’affiche : Angélique Kidjo, Burna Boy, C4 Pedro, Fally Ipupa…Enfin, un concert de deux heures et demie proposé par le WAN (Worldwide Afro Network) est organisé à partir de 19h TU. Après une journée de réflexion autour du hashtag JeSuisWan sur les réseaux sociaux au sujet des défis sanitaires et sociaux que pose la pandémie en Afrique, plus de 200 chaînes africaines diffusent en direct le concert réunissant de nombreuses personnalités du continent :  Youssou N'Dour, Oumou Sangaré, Baaba Maal, Bobi Wane Princess Erika et bien d’autres.

franceinfo prend du recul et interroge des acteurs majeurs du sport sur ce que la crise du coronavirus leur a enseigné, et la manière dont ils voient le sport dans la société d’après.

A l’occasion de la journée internationale des enfants disparus, lundi 25 mai, le ministère de l’Intérieur dévoile les derniers chiffres sur les disparitions de mineurs. Des chiffres qui sont parfois résumés un peu vite.

Cette annonce survient à la suite de la publication, vendredi, d'une étude dans la revue médicale "The Lancet" jugeant inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine et ses dérivés contre le Covid-19.

Nouvelle étape du déconfinement en Italie. Depuis lundi, les piscines et les salles de sports peuvent enfin rouvrir. Mais les Italiens ne se pressent pas pour y retourner notamment à cause de la peur de l'épidémie de coronavirus. Reportage à Rome.

Après deux mois passés dans un hôpital de Madrid à combattre le Covid-19 qui a failli la tuer, Rosa Maria Rosario Fernandez Garcia, 71 ans, réapprend les bases : marcher, parler, et utiliser des couverts. Les progrès se font petit à petit, et chaque petite victoire est une raison de se réjouir.

PARIS (Reuters) - Le nombre de personnes hospitalisées pour le Covid-19 s'établit en France à 16.609 en réanimation, a annoncé lundi la Direction générale de la santé, qui ne publiera que mardi ses données sur les décès dus à l'infection provoquée par le nouveau coronavirus.

CORONAVIRUS - Comme chaque jour, la Direction Generale de la Sante a communique son bilan quotidien de l'epidemie de Covid-19, ce lundi 25 mai. Et la tendance est toujours a la baisse au vue des nouveaux chiffres. À noter que ceux de la mortalite ne seront actualises que mardi. Ce lundi, 16.798 personnes sont hospitalisees pour une infection Covid-19 (contre 19.015 il y a une semaine le 18/05) et 342 nouvelles admissions ont ete enregistrees en 24 heures (contre 375 il y a une semaine), peut-on lire dans le communique de la DGS.Nombre de cas nécessistant hospitalisation Infogram1609 malades atteints d'une forme severe de COVID-19 sont hospitalises en reanimation (contre 1998 il y a une semaine) et 45 nouveaux cas graves ont ete admis en reanimation (contre 38). Aussi, le solde reste negatif en reanimation, avec 46 malades de COVID-19 en moins par rapport a dimanche.Le nombre total de malades en reanimation (toutes causes confondues), qui reflete notamment la pression sur le systeme hospitalier, "reste eleve" avec 5600 patients, soit un nombre egal a celui de la veille. Quatre regions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhone-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 72% des patients hospitalises en reanimation. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Reunion, Martinique, Mayotte), on releve 112 hospitalisations, dont 16 en reanimation.Depuis le debut de l'epidemie, 100.615 personnes ont ete hospitalisees, dont 17.770 en reanimation. 65.199 personnes sont rentrees a domicile. S'agissant de la mortalite, les donnees de Sante publique France ne seront disponibles que demain mardi 26 mai.À voir egalement sur Le...Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Combiner chômage partiel et télétravail est illégal. Les entreprises qui y ont recours sont notamment passibles de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.