CARDIOLOGUE (H/F)

  • Publié le: 17/05/2019
  • Rémunération: A définir
  • Lieu: (75) Paris
  • Type de contrat: CDI
  • Temps de travail: Temps partiel
  • Experience: Voir annonce
  • Référence de l'offre: 7066
Postuler à cette offre

Descriptif du poste

Le Centre de Santé du Square de la Mutualité est un établissement de soins de proximité qui dispose de 14 cabinets médicaux (médecine générale, cardiologie, pneumologie, gynécologie, rhumatologie, endocrinologie, ostéopathie, dermatologie, dermatologie esthétique, oto-rhino-laryngologie, ophtalmologie), 7 fauteuils dentaires (omnipratique et orthodontie) et d’un plateau d’imagerie médicale (échographes, scanner, radio conventionnelle et mammographe).
Le centre développe un projet de réseau ville-hôpital, notamment avec son partenaire principal, l’Institut Mutualiste Montsouris.
Le Centre du Square de la Mutualité offre un environnement de travail de très bonne qualité et des équipements médicaux neufs et performants ainsi qu’un système informatique récent.
Le centre est ouvert du lundi au vendredi de 08h30 à 19h00 et le samedi de 8h30 à 13h30.

Vous travaillerez au sein d’une équipe pluridisciplinaire accompagné de secrétaires médicales, d’une infirmière et de deux aide-médicales.
Les consultations s’effectuent sur rendez-vous uniquement.
La prise de rendez-vous est externalisée à travers une plateforme téléphonique.
La prise en charge des patients est facilitée par une gestion informatisée des dossiers médicaux (Logiciel CROSSWAY).
Le cabinet dispose d'un appareil d'échographies cardiaques.

Profil

Vous êtes thésé(e) et inscrit(e) à l’Ordre des Médecins.
Vous souhaitez vous engager dans une structure dynamique et avez un bon sens relationnel.
Le centre vous propose un contrat à durée indéterminée à temps partiel le vendredi après-midi et/ou le samedi matin.

Rémunération de l’activité : 35% des honoraires facturés + 10% de congés payés.

Coordonnées Recruteur

Centre de Santé du Square de la Mutualité

1-3 square de la Mutualité 1-3 square de la Mutualité 75005 PARIS

site internet

Nom du contact: Centre de Santé du Square de la Mutualité

Tel du contact: 0185539921

Email du contact: recrutement@centresante-squaremutualite.fr

Catégories

Postuler à cette offre

Restez informé de l'actualité de l'emploi et des opportunités de carrière dans votre discipline.
Devis Express et contact pour les annonces
Actualité médical santé

La ministre de la Santé a estimé, ce mardi, que le risque d'introduction du coronavirus chinois sur le territoire français était "faible", sans pour autant l'exclure. Cette maladie respiratoire hautement contagieuse a déjà fait six morts dans le monde et plusieurs centaines de personnes en sont atteintes.

LIVE - Revivez en direct les derniers événements liés à ce virus qui fait craindre une crise sanitaire

Plusieurs établissements hospitaliers ont arrêté de transmettre à l’Assurance-maladie les données sur les actes médicaux qu’ils réalisent.

"Le risque d'introduction en France est faible mais ne peut pas être exclu", a indiqué Agnès Buzyn ce soir.

Le trentenaire, rentré de Chine la semaine passée, n'avait pourtant visité aucun des marchés d'où ont émané de nombreux cas à Wuhan, foyer de l'épidémie.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a déclaré que le risque d'introduction en France du coronavirus semblable au Sras qui a déjà fait six morts en Chine est «faible mais ne peut pas être exclu».

Le risque d'introduction en France du coronavirus semblable au Sras qui a déjà fait six morts en Chine est "faible mais ne peut pas être exclu", a déclaré mardi la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Les scientifiques lui ont trouvé un nom de code : 2019- nCoV. Un mystérieux virus à l'origine d'une épidémie en Chine qui inquiète le monde entier. S'agit-il d'un virus connu ? Non, le virus est inédit. C'est une série de cas de pneumonies d'origine inconnue qui a alerté les autorités chinoises. Ce virus présente des similitudes avec le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère). Apparu en 2002, il avait fait près de 800 morts. En France, sept cas avaient été identifiés, dont un mortel. Un traitement efficace pour les cas les moins sévères Peut-on le soigner ? À ce jour, aucun vaccin n'existe. Depuis aujourd'hui seulement, les médecins sont capables d'identifier le virus grâce à un test respiratoire. Certains cas peuvent être mortels, mais pour un professeur, un protocole de soins fonctionne dans les cas les moins sévères. "Un traitement symptomatique, associé à de l'oxygénothérapie et parfois un peu de réanimation, permet de contrôler l'infection et de donner le temps à l'organisme de guérir seul", explique-t-il.

Un homme résidant dans l'État de Washington, aux États-Unis, a été diagnostiqué lundi comme porteur du nouveau virus chinois ayant déjà provoqué la mort de six personnes.

C'est une menace prise très au sérieux par les autorités française. Certaines mesures ont été décidées pour éviter la propagation du virus qui sévit depuis un mois en Chine jusqu'en France. La journaliste Sophie Neumayer, en direct du siège de la Direction générale de la santé, fait le point. Une conférence de presse vient d'être accordée. Les autorités se préparent à toutes les éventualités. Une fausse alerte en France "La ministre de la Santé a expliqué que le risque de propagation de cette épidémie est très faible en France, mais il n'est pas totalement exclu, et chaque alerte est prise très au sérieux", explique la journaliste, en évoquant la fausse alerte visant un homme d'une cinquantaine d'années qui revenait de la zone infestée en Chine. Il a été pris en charge au CHU de Nancy (Meurthe-et-Moselle), car présentant de la fièvre et des problèmes respiratoires. Les examens se sont révélés finalement négatifs. Les contrôles ont été renforcés aux aéroports.

Newsletter Medical

vous voulez être informe sur l'emploi dans votre domaine,

dans votre region, recevoir des conseils de recrutement,

connaitre les établissements qui recrutent, inscrivez vous a la news letter.